Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

07 août 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Incendie près de la mine Meliadine

Plusieurs feux se sont déclarés dans la toundra au cours des derniers jours

Feu_toundra_Meliadine

©Département des incendies de Rankin Inlet

Plusieurs incendies se sont déclarés au cours des derniers jours dans la toundra qui entoure la mine Meliadine, au Nunavut.

Plusieurs incendies se sont déclarés au cours des derniers jours au Nunavut, dans la région qui entoure la mine Meliadine d'Agnico Eagle. Le plus récent a même causé quelques inquiétudes à l'équipe de la mine.

Dans la matinée du 6 août, Agnico Eagle a fait savoir par le biais des réseaux sociaux qu'un incendie «très actif» avait été repéré au nord du site minier de Meliadine, où travaillent plusieurs Abitibiens. «S'il n'est pas combattu ou éteint rapidement, la fumée qui s'en dégage pourrait potentiellement affecter nos opérations», avait-on précisé.

Même si l'incendie ne s'étendait pas directement sur la propriété d'Agnico Eagle et qu'il n'avait pas été causé par les activités de Meliadine, l'Équipe d'intervention d'urgence de la mine s'était rendue sur place pour combattre les flammes et assurer la sécurité des travailleurs ainsi que la protection du site. Agnico Eagle a également prévenu la communauté inuite de Rankin Inlet, localisée à une quarantaine de kilomètres au sud-est de Meliadine, et d'où proviennent plusieurs de ses travailleurs.

Il ne s'agit d'ailleurs pas du premier incendie du genre à se déclarer dans la région au cours des derniers jours. Le 20 juillet, le Département des incendies de Rankin Inlet a été appelé à combattre un feu qui s'était déclaré dans une décharge publique. Puis, le 29 juillet, un autre brasier s'est allumé, cette fois dans la toundra. À l'arrivée des pompiers, le feu avait déjà brûlé plus de 150 mètres carrés de superfie. L'intervention a duré plus de cinq heures. Dans le premier cas, la cause demeurait inconnue. Pour le second feu, celui-ci avait été allumé par un mégot de cigarette mal éteint.

En raison du très faible taux de précipitations tombées dans cette région du Nunavut au cours des dernières semaines, le sol est présentement extrêmement sec.

 

 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média