Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

03 septembre 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

22 ans de durée de vie pour la mine Troilus

Le projet pourrait générer une valeur nette allant jusqu’à 1,156 milliard $ US

Troilus_Gold_fosse_Troilus

©Troilus Gold Corporation

Le plan de mine envisagé par Troilus Gold comprendra l’exploitation de trois fosses, puis d’infrastructures souterraines.

Si Troilus Gold décide d’aller de l’avant avec son projet de relance de l’ancienne mine Troilus à Chibougamau, celle-ci pourrait opérer pendant 22 ans et générer une valeur allant de 419 millions $ US à 1,156 milliard $ US en fonction du prix de l’or.

C’est ce que révèle l’évaluation économique préliminaire publiée le 1er septembre par la société junior torontoise. L’étude propose un scénario de base calculé sur une once d’or à 1475 $ US. Dans ce cas, le projet de Troilus Gold génèrerait une valeur nette après impôts de 576 millions $ US. Cependant, avec un prix de l’or à 1950 $ US, cette valeur passerait à 1,156 milliard $ US. Un calcul légèrement plus conservateur, à 1750 $ US l’once, ramènerait cette valeur à 915 millions $, tandis que le scénario le plus conservateur, à 1350 $ US l’once, donnerait une valeur de 419 millions $ US.

«Alors que nous sommes bien financés pour les étapes suivantes, nous allons passer à la phase de l’étude de préfaisabilité. Nous allons également compléter notre étude d’impact environnemental et poursuivre l’exploration des 107 000 hectares de notre propriété pour ajouter de nouvelles ressources minérales. Nous croyons en effet que celle-ci détient le potentiel de prolonger la durée de la mine au-delà des 22 ans actuellement envisagés», a signalé le PDG de Troilus Gold, Justin Reid.

Exploitation à ciel ouvert, puis souterraine

L’étude économique préliminaire évoque également une opération à ciel ouvert pour les 14 premières années de la mine, à laquelle s’ajouterait une exploitation souterraine à partir de la 8e année. Cette dernière continuerait ses activités jusqu’à la 22e année. Il en coûterait 333 millions $ US pour mener à bien le projet, puis 506 millions $ US supplémentaires pour les coûts d’opération et de restauration, pour un total de 839 millions $ US.

Troilus Gold estime qu’elle serait en mesure de produire environ 246 000 onces d’or par an pendant les 14 premières années, puis 98 000 onces d’or de la 15e à la 22e année. En tout, elle prévoit une production d’or de l’ordre de 3,8 millions d’onces, auxquelles s’ajouteraient 1,5 million d’onces d’argent et 265 millions de livres de cuivre. Toute cette production serait extraite de 192,5 millions de tonnes de minerai, réparties dans trois fosses différentes.

Le minerai des fosses sera transporté à l’aide d’une flotte de 28 camions de 181 tonnes. Quant au minerai souterrain, il sera d’abord acheminé à la surface par camion, mais Troilus Gold recourra éventuellement à un système de convoyeurs automatisés Rail-Veyor.

Remplissage de fosse

Le plan de mine prévoit d’ailleurs que les résidus provenant des fosses seront déposés dans la plus petite des trois lorsque la phase à ciel ouvert aura été complétée. Selon Troilus Gold, cette manière de procéder devrait procurer à la société du matériau de remblai pour les galeries souterraines et réduire la taille du parc à résidus. La roche stérile sera quant à elle déposée dans la même fosse ou employée dans la construction et le rehaussement des digues du parc à résidus.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média