Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 septembre 2020

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Val-d’Or désire moderniser sa cour municipale

Place à la technologie

Justice

©Photo Archives

Des municipalités de la province, dont Val-d'Or, demandent à Québec de moderniser les installations et les façons de faire des cours municipales.

En appui à la Ville de Rivière-du-Loup, instigatrice de ces requêtes, Val-d’Or demande à son tour au gouvernement provincial et au ministère de la Justice de moderniser le système judiciaire municipal pour en augmenter l’efficacité.

Val-d’Or demande précisément à ce que Québec apporte un vent de modernité aux cours municipales de la province grâce à la technologie, notamment en implantant des constats électroniques dans les autopatrouilles, mais aussi à ce que des appuis financiers soient versés aux municipalités pour moderniser leurs services. 

«Il y a un véritable mouvement qui s’amorce pour rendre notre fonctionnement plus efficace, précise le maire de Val-d'Or, Pierre Corbeil. Je ne veux pas viser de ministères en particulier, mais il y a bien des choses au gouvernement qui se font encore par fax. On est rendus plus loin que ça, il y a lieu de s’ajuster et d’arriver en 2020. Nous, on veut se doter d’équipements nécessaires pour faire des procédures par visioconférence ou encore recevoir des informations par voie électronique.» 

Dans le contexte de la pandémie actuelle, la transmission de documents et les rencontres virtuelles sont certes monnaie courante, mais Pierre Corbeil estime que ces façons de fonctionner au sein de la cour municipale seront pertinentes aussi à long terme. 

«Que ce soit dans un contexte de COVID-19 ou non, nous pensons que ce sont des actions qui sont de mises en 2020, affirme-t-il. Ça pourrait rendre toutes les cours municipales du Québec plus efficaces. Que ce soit pour la Sûreté du Québec, la cour municipale ou le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), ça mènerait à un traitement plus rapide des dossiers.» 

Le premier magistrat de Val-d'Or demeure optimiste quant à la réponse de Québec. «J’ai bon espoir que le gouvernement va reconnaître la pertinence de faire ces innovations et de supporter les mesures apportées aux cours municipales», conclut M. Corbeil. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média