Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

10 septembre 2020

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Des alertes régionales et des amendes au programme

COVID-19 - Masque

©Photo : Unsplash.com – Pille-Riin Priske

Les citoyens qui ne respecteront pas le port du masque s’exposeront à des amendes variant de 400 à 6000$.

Le gouvernement du Québec a annoncé le 8 septembre qu’il mettait en place un système d’alertes régionales en vue de l’éventuelle deuxième vague de COVID-19. Une mesure saluée par la Chambre de commerce et d’industrie de Rouyn-Noranda (CCIRN) qui demeure néanmoins préoccupée.

Ce système d’alerte du gouvernement prend en compte plusieurs critères en vue d’attribuer le niveau d’alerte. Ces critères sont la situation épidémiologique de la région, le contrôle de la transmission ainsi que la capacité de soins.

Les paliers vont de la vigilance (1er palier, code vert) qui est présentement en vigueur en Abitibi-Témiscamingue à l’alerte maximale (4e palier, code rouge). Chaque palier vient avec diverses mesures en fonction de l’alerte. Les fermetures de commerces ou les mesures de confinement n’arrivent cependant qu’à partir de l’alerte modérée (3e palier, code orange).

La CCIRN craint une deuxième vague

Pour la CCIRN, cette mesure est saluée. Par contre, l’organisme craint les impacts d’une alerte maximale en région.

«Un reconfinement de l’Abitibi-Témiscamingue ou de la MRC de Rouyn-Noranda dû à une alerte maximale serait une catastrophe pour notre économie locale. Il faut que les citoyens collaborent et demeurent le plus respectueux des mesures sanitaires pour éviter une situation telle que nous l’avons vécu au printemps dernier. Certains se relèvent à peine de l’impact des derniers mots» - David Lecours, président de la CCIRN

Les récalcitrants dans la mire du gouvernement

Le gouvernement Legault a aussi annoncé jeudi sa volonté d’émettre des amendes envers les citoyens récalcitrants qui ne respectent pas les consignes sanitaires.

Ainsi, ceux qui se présentent dans les commerces sans masque s’exposent à des amendes de 400 à 6000$. Cette règle s’applique sur tout le territoire du Québec, mais une attention plus particulière sera portée par les corps policiers dans les zones jaunes.

De plus, il semblerait que cette mesure ne touche pas les manifestations à l’extérieur pour le moment. Des précisions seront toutefois apportées par la ministre de la Sécurité publique, Genèvieve Guibault vendredi.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média