Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

17 septembre 2020

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Une année chargée, mais positive pour la SADC de la Vallée-de-l’Or

L’organisation présente son dernier bilan

Savoir Affaires

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

La SADC de la Vallée-de-l’Or, en partenariat avec l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, a présenté la 8e édition de l’événement Savoir Affaires.

Le bilan 2019-2020 de la Société d’aide au développement de la communauté (SADC) de la Vallée-de-l’Or est déchiré entre deux constats, soit de nombreux investissements aux entreprises et des projets innovateurs, puis l’effondrement économique causé par le début de la pandémie.

L’année 2019 était pourtant de bon augure pour l’économie de la Vallée-de-l’Or. En effet, un constat positif est fait par la SADC, et ce, en regard de plusieurs aspects, dont l’actualisation de la planification stratégique, le financement aux entreprises ainsi que des contributions à plusieurs projets de développement économique local. 

En tout, du 31 mars 2019 jusqu’à pareille date en 2020, la SADC a investi globalement 833 370 $ pour soutenir les entreprises du territoire. De ce montant, une somme de 746 000 $ a été investie sous forme de prêts dans 20 projets d’affaires par l’entremise des Fonds Investissement et Stratégie jeunesse. «Il faut souligner que 60 % étaient pour des projets d’expansion, indique le directeur général Francis Dumais. Ces interventions ont généré des investissements totaux de 3,9 millions $ et nous en sommes très fiers.» 

Deux événements ont également été porteurs de réussites: le maillage entre des étudiants et des personnalités du monde des affaires, Savoir Affaires, qui a permis la création de 32 initiatives structurantes et de projets d’entreprise viables, et l’initiative RH + Ressources + Humaines, qui a permis aux très petites entreprises d’être outillées et accompagnées vers de meilleures pratiques en ressources humaines. 

Une pandémie qui fait mal 

Puisque son exercice financier se terminait en mars, la SADC de la Vallée-de-l’Or pourra seulement tirer un bilan complet des efforts déployés en raison de la pandémie l’an prochain. Néanmoins, Francis Dumais peut déjà nommer les difficultés rencontrées.  

«Il y a des entreprises qui avaient à peine la tête hors de l’eau et avec la pandémie, elles vont probablement couler, image-t-il. Les domaines de la restauration et du commerce au détail sont plus que jamais en difficulté, leurs services sont moins en demande et le manque de main-d’œuvre est toujours criant.» 

Finalement, on souligne la création du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR-PDC), mis en place en période de confinement et qui a été livré par les SADC et CAE du Québec. «Ça représente tout de même 71,3 M$ pour la province pour venir en aide aux entreprises et organismes. Ça représente une aide non négligeable», conclut Francis Dumais. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média