Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

22 septembre 2020

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Val-d'Or demande plus de logements sociaux au Québec

Il faut 10 000 nouveaux logements communautaires

Service au logement

©Photo gracieuseté

Selon l’Association des groupes de ressources techniques du Québec, 47 375 ménages locataires du Québec doivent consacrer plus de 30% de leur revenu à leur loyer.

La Ville de Val-d’Or a choisi de joindre à sa voix à celle de l’Association des groupes de ressources techniques du Québec, qui demande au gouvernement provincial de relancer le programme AccèsLogis, notamment en finançant la création de 10 000 nouveaux logements sociaux. 

Au Québec, on estime que 305 590 ménages ont besoin d’un logement adéquat et abordable, mais que l’offre actuelle ne permet pas de combler ces besoins. 

«Pendant la pandémie, on a réalisé plus que jamais l’importance d’être bien logé, car être confiné dans un domicile abordable versus un logement hors de prix, ça apporte un stress tout à fait différent», explique Karen Busque, conseillère municipale de Val-d'Or et responsable du dossier. 

L’Association des groupes de ressources techniques du Québec demande ainsi au gouvernement provincial de financer la réalisation de 10 000 nouveaux logements sociaux, mais aussi de rénover des immeubles existants pour les transformer en logements sociaux selon les normes requises. 

À Val-d’Or, on compte les habitations Kijaté, réalisées par le Centre d’amitié autochtone, des projets de l’Office municipal d’habitation (OMH) et, plus récemment, le Château de Marie-Ève, une initiative de La Piaule qui permettra de loger des personnes vulnérables ou en situation d’itinérance. 

Relance économique 

Pour chaque dollar investi dans la réalisation de projets d’habitation communautaire, cela générerait 2,30 $ en activité économique dans le secteur de la construction. 

«On veut faire une relance économique et ce genre d’investissements serait gagnant pour tout le monde, assure Karen Busque. En bout de ligne, ce sont des gens qui sont mieux logés et qui ont de meilleures conditions de vie, donc c’est carrément investir dans la communauté.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média