Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

06 octobre 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Pandémie: les municipalités reçoivent de l’oxygène

Québec et Ottawa débloquent 10,6 M $

Désinfectant pour les mains

©Depositphotos

Les municipalités ont dû investir des sommes pour assurer la sécurité publique de leurs édifices

Les municipalités de l’Abitibi-Témiscamingue (9,1 M $) et du Nord-du-Québec (1,5 M $) se partageront 10,6 millions $ provenant de Québec et Ottawa pour faire face à la pandémie de COVID-19.

Québec et Ottawa souhaitent ainsi aider les municipalités à couvrir les dépenses occasionnées par la pandémie, de la hausse des coûts liée à la sécurité publique aux adaptations de bâtiments, en passant par l’opération des camps de jour et le maintien du processus démocratique. Ce soutien compensera aussi les pertes financières des municipalités: revenus de permis, droits de mutations immobilières, amendes, pénalités et stationnements.

Pour les municipalités du Québec, l’aide s’élève à 800 M $ et provient de l’Accord sur la relance sécuritaire négociée par les deux gouvernements. Les sommes seront versées aux municipalités selon deux facteurs, soit leur poids démographique et les impacts de la pandémie. L’aide peut être utilisée tant en 2020 qu’en 2021.

«Je me réjouis de cette annonce qui vient donner une marge de manœuvre intéressante à l’ensemble des municipalités en Abitibi-Témiscamingue et dans le Nord-du-Québec pour réagir aux conséquences économiques de la pandémie. Les sommes annoncées représentent une excellente nouvelle pour les citoyennes et les citoyens qui en seront les plus grands bénéficiaires», souligne le ministre régional Pierre Dufour, dans un communiqué.

2,6 M $ en Abitibi-Ouest

La député d’Abitibi-Ouest Suzanne Blais a annoncé pour sa part que les municipalités de sa circonscription se partageront 2,6 M $ de cette aide. «Je suis très fière que le gouvernement vienne en aide aux municipalités. Depuis le mois de mars dernier, la pandémie a nécessité des dépenses non prévues dans les budgets municipaux pour mettre en place les mesures sanitaires permettant aux citoyens et aux citoyennes d’être en sécurité dans leur municipalité. Je salue cette initiative», a-t-elle déclaré dans un communiqué.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média