Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

08 octobre 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

COVID-19: les visites à l’hôpital seront interdites

Une nouvelle directive en lien avec la pandémie

Hopital Amos

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le Centre hospitalier d'Amos.

À compter du vendredi 9 octobre à 15h, les visites dans les centres hospitaliers seront interdites sauf pour les proches-aidants et certains accompagnateurs, afin d’éviter la propagation de la COVID-19.

C’est ce qu’a annoncé la présidente-directrice générale Caroline Roy, lors du point de presse hebdomadaire du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue, le jeudi 8 octobre. Cette nouvelle directive s’appliquera dans toutes les régions dont le palier d’alerte est le jaune.

«Seuls les proches aidants et quelques accompagnateurs seront dorénavant admis. On parle d’un accompagnateur lors des visites obstétricales au niveau des échographies, les parents pour les enfants hospitalisés ou encore les proches aidants, un ou deux à la fois. Ces restrictions s’appliquent à toutes les régions en zone jaune. Elles deviendront plus importantes si on passe en zone orange et seront encore plus importantes en zone rouge», a-t-elle expliqué.

Éviter les déplacements

La PDG du CISSS a aussi rappelé aux gens qu’il fallait limiter sinon éviter les déplacements entre régions, surtout dans des zones différentes. «À partir du moment où on décide de faire un déplacement vers une autre région d’une autre couleur, il y a risque de transmission du virus. Pour les gens en zone rouge, les restrictions les suivent. Donc, on ne peut les accueillir ici chez nous ni se rassembler avec eux au restaurant, parce que c’est interdit dans leur région. C’est la même chose si nous on va en zone rouge, on doit respecter les consignes dans cette région», a-t-elle précisé.

Toutefois, Caroline Roy croit que les étudiants qui rentrent au domicile familial durant les congés scolaires bénéficient des mêmes exceptions que les gens en zone rouge. «Une seule personne à la fois peut visiter. Si l’étudiant demeure dans son unité familiale, qu’il ne croise pas d’autres personnes et qu’il respecte les mesures, je crois que ce serait permis dans leur cas. Mais ils ne pourront pas visiter des amis ni participer à des soupers de famille», a-t-elle estimé.

 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média