Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

12 octobre 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Les Castors immortalisés dans un livre artisanal

Hommage et souvenirs pour les anciens joueurs

Livre artisanal Castors Kistabish

©gracieuseté - Mathieu Larochelle

gens présents au lancement, dont l’ancien joueur Oscar Kistabish, ont signé un exemplaire du livre.

Si l’exposition sur les Castors d’Amos organisée par la Société d’histoire a été abruptement interrompue par une inondation de ses locaux en octobre 2019, elle revit maintenant dans un livre artisanal à tirage limité lancé le 24 septembre au Complexe sportif Desjardins d’Amos.

Livre artisanal Castors Nunez-Gonzalez

©gracieuseté - Emmy Desrosiers-Bouvier

Ana Nunez-Gonzalez, responsable de la Bibliothèque municipale d’Amos, lors du lancement du livre artisanal.

Cet ouvrage unique est le fruit d’une collaboration entre la Société d’histoire, la Bibliothèque municipale et la Société des arts Harricana. Il s’inspire de l’univers des fanzines, ces magazines réalisés de façon artisanale par des passionnés. Le projet a été financé à même les surplus du Salon du livre de 2019. Il se veut à la fois un hommage aux joueurs et un souvenir pour tous.

«L’idée vient d’Ana Nunez-Gonzalez, la responsable de la Bibliothèque. On ne connaissait pas vraiment ça, nous, les fanzines. Mais elle est originaire de Cuba, et en Amérique latine, les gens font des fanzines. Ils ont souvent peu de moyens et ils font ces livrets avec du recyclage. C’est un peu ce qu’on a essayé de reproduire ici», explique Carmen Rousseau, présidente de la Société d’histoire.

Un travail d’artisan

Le contenu du livre est celui de l’exposition Ils passent, ils déjouent, ils comptent – Les Castors d’Amos!, montée par la Société d’histoire d’Amos avec le concours de Gaston Lacroix et Paul Ferron. La rédaction et le graphisme du texte ont été réalisés par l’archiviste Geneviève Dubé.

Toutefois, la jaquette du livre a été conçue de façon artisanale par des membres de la Société des arts. «Nous avons un membre, Christine Chabot, qui fait de la sérigraphie. Elle en a fait deux à partir de photos de l’exposition. On a aussi fait un patin, avec un véritable lacet, et un petit bâton de hockey pour chacune des couvertures qui sont aussi recouvertes en tissus aux couleurs des Castors. Les livres ont été entièrement reliés à la main et le marque-page est aussi un lacet de patin», explique Réjeanne Morin, de la Société des arts Harricana.

Un tirage très limité

Un tel travail d’artisan ne peut être reproduit à l’infini. C’est pourquoi le tirage a été limité à 29 exemplaires, lesquels étaient surtout destinés aux anciens joueurs des Castors, dont une douzaine étaient présents au lancement qui attiré près de 40 personnes. Une vingtaine de reproductions avec une couverture cartonnée ont aussi été réalisées.

 

L’exposition a pu être sauvée

L’exposition Ils passent, ils déjouent, ils comptent – Les Castors d’Amos! inaugurée le 12 juin 2019 devait occuper les locaux du Centre d’archives d’Amos jusqu’en mai 2020. Elle a toutefois été interrompue abruptement par l’inondation de la Maison de la culture d’Amos, le 30 octobre. «Elle n’a heureusement pas été endommagée. On a pu récupérer tous les objets qui nous avaient été prêtés par des joueurs et les panneaux sur les murs», assure Carmen Rousseau, présidente de la Société d’histoire d’Amos. Bien qu’elle porte principalement sur l’équipe de hockey des Castors, qui a régné de 1949 à 1974, l’exposition aborde aussi l’histoire du hockey amossois de 1916 à aujourd’hui.

 

Livre artisanal Castors Morin

©gracieuseté - Mathieu Larochelle

Réjeanne Morin, de la Société des arts Harricana, pose ici avec des exemplaires du livre dans les mains.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média