Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

14 octobre 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Nouveau record en santé et sécurité dans les mines

L’équipe d’Israël Gauthier à la Fonderie Horne continue de montrer l’exemple, année après année

Fonderie_Horne

©Glencore Canada Fonderie Horne

Israël Gauthier et son équipe de l’usine d’acide et d’oxygène, dont on voit les installations à droite du complexe métallurgique de la Fonderie Horne, ont une fois de plus fracassé un record en santé et sécurité du travail.

Pas moins de 131 travailleurs de sociétés minières ou de compagnies œuvrant dans des mines de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec ont été honorés par l’Association minière du Québec (AMQ) pour leurs efforts en santé et sécurité dans leur environnement de travail.

Chaque année, dans le cadre de son colloque annuel en santé et sécurité du travail, l’AMQ récompense un certain nombre de contremaîtres et de superviseurs de l’industrie minière qui, grâce à leur esprit d’initiative, maintiennent des milieux de travail sécuritaires pour des périodes allant de 50 000 à 600 000 heures en continu.

Cette année encore, comme c’est le cas depuis plusieurs années déjà, Israël Gauthier, superviseur à l’usine d’acide et d’oxygène à la Fonderie Horne, et son équipe ont de nouveau fracassé un record pour l’industrie minière de tout le Québec en dépassant le cap des 600 000 heures travaillées sans accident compensable. Le seuil des 500 000 heures avait été franchi en 2018, tandis qu’en 2014, lui et son équipe avaient été honorés pour leurs 400 000 heures. En 2019, dans le cadre de son tout premier gala interne destiné à souligner les accomplissements de ses travailleurs, la Fonderie Horne avait également décerné à M. Gauthier le Prix Leadership.

Parmi les 159 personnes honorées par l’AMQ, 131 proviennent d’entreprises de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec. Ceux-ci travaillent au sein d’Agnico Eagle (complexe LaRonde et mine Goldex), Glencore Canada (Fonderie Horne, mine Raglan, mine Matagami), Iamgold (mine Westwood), Canadian Malartic G.P. (mine Canadian Malartic), Eldorado Gold Québec (mine Lamaque), Hecla Québec (mine Casa Berardi), Newmont (mine Éléonore), Corporation Diamants Stornoway (mine Renard), Canadian Royalties (mine Nunavik Nickel) et Groupe minier CMAC-Thyssen.

«En cette période de pandémie liée à la COVID-19, la santé et la sécurité sont sur toutes les lèvres. L’industrie minière a su maintenir un haut niveau de précaution pour limiter la propagation du virus. Nul doute que les mesures et les réflexes développés au fil des ans lui auront permis de s’adapter rapidement. Nous sommes fiers des valeurs de santé et sécurité au travail de notre industrie, qui se reflètent dans les gestes de chacun des travailleurs», a souligné Josée Méthot, PDG de l’AMQ.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média