Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

14 octobre 2020

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Une quête identitaire à travers les arts

Les états liminaires de trois artistes

Expositions

©Catherine Rondeau

Voici ‘‘Détricotage parental’’, une œuvre de Catherine Rondeau, 2016.

Que ce soit par la photographie, des toiles ou des contes, les artistes Rosalie Gamache, Marilyne Bissonnette et Catherine Rondeau plongent le public dans une véritable quête identitaire à l’occasion de leurs expositions respectives, présentées dès maintenant, et ce, jusqu’au 22 novembre, au Centre d’exposition VOART de Val-d'Or.

Ces trois artistes, à leur façon, présentent le concept de la liminarité, qui représente la période entre-deux états propre aux rituels de passage. «Marquant une étape dans le vécu individuel ou collectif, cet état liminaire transfigure ce passage entre la déconstruction d'une identité vers la reconstruction d'une nouvelle identité», décrit-on dans un communiqué du VOART. 

Du côté des photographies de Catherine Rondeau, l’on est transporté dans le passage de l'adolescence féminine, représentée par des mises en scène allégoriques.  

Quant aux toiles de Rosalie Gamache, ces tableaux présentent des préoccupations d'ordre identitaire en jouant sur l'ambivalence de l'interprétation et celle de la représentation des genres. 

Publicité

Défiler pour continuer

Finalement, les œuvres de Marilyne Bissonnette questionnent la mouvance des normes sociétales et comment ces normes forgent notre identité. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média