Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Actualités

Retour

21 octobre 2020

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Pas de porte-à-porte pour l’Halloween à Malartic

La Ville choisit de jouer la carte de la prudence

COVID-Halloween

©Jean-François Vachon

Dans la région, certaines personnes se sont inspirées de la pandémie dans leurs décorations d’Halloween.

Malgré l’autorisation du gouvernement Legault pour permettre aux enfants de la province de récolter des friandises de portes en portes le 31 octobre prochain, la Ville de Malartic préfère ne pas permettre l’Halloween sous sa forme traditionnelle sur son territoire.

Comme les villes d’Amos, Senneterre, Rouyn-Noranda et La Sarre, Malartic choisit plutôt de rester sur ses gardes à l’Halloween et d’éviter les visites des différentes maisonnées. «Ce sera plus sécuritaire d’agir ainsi, estime Martin Ferron, maire de Malartic. En ne faisant pas de porte-à-porte, on va peut-être même contribuer à contrôler la pandémie.» 

Néanmoins, il ne sera pas dit que les familles de la municipalité ne pourront pas s’amuser pour autant à l’Halloween. En effet, divers organismes et institutions comme le CPE Bambins et Câlins, l’école Des Explorateurs, la Maison de la famille et la polyvalente Le Tremplin proposeront des activités pour petits et grands, les 30 et 31 octobre 

«Il y aura des activités costumées ou encore des concours de citrouilles, de dessins et de décorations, énumère M. Ferron. Plusieurs alternatives seront offertes.» 

Dans la région, au moment d’écrire ces lignes, seules les villes de Val-d’Or et de Ville-Marie ont choisi de permettre la collecte de bonbons en porte-à-porte à l’Halloween. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média