Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

16 novembre 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Place à la Corporation minière Monarch

Le successeur de la Corporation aurifère Monarques gérera une mine, une usine et trois projets aurifères

Monarques_Croinor_forages

©Patrick Rodrigue - Le Citoyen Val d'Or - Amos

La future Corporation minière Monarch consacrera ses efforts à la recherche d’un partenaire pour mettre en production le projet Croinor Gold, à l’est de Louvicourt.

La récente transaction conclue avec Yamana Gold changera à tout jamais l’image de la Corporation aurifère Monarques, qui prendra bientôt le nom officiel de Corporation minière Monarch, en plus d’avoir dans son portefeuille une mine en processus de relance, une usine de traitement du minerai, trois projets avancés et 14 M $ en trésorerie.

La publication des résultats du premier trimestre de l’exercice 2021 de la société, qui s’est terminé le 30 septembre, a été l’occasion pour Monarques de rappeler la transaction de quelque 200 M $ conclue avec la multinationale copropriétaire de la mine Canadian Malartic et qui lui cédera le projet Wasamac à Arntfield ainsi que l’usine et la propriété Camflo à Malartic.

«La Corporation minière Monarch sera une société minière entièrement intégrée, de l’exploration à la production, a déclaré le PDG de Monarques, Jean-Marc Lacoste. Elle aura comme actifs la mine Beaufor [Val-Senneville], les propriétés aurifères Croinor Gold [Louvicourt], McKenzie Break et Swanson [Barraute] ainsi que l’usine de traitement Beacon [Louvicourt]. Tous ces actifs nous appartiendront à 100 % et nos titres seront libres de toute créance une fois la transaction réalisée.»

Objectifs à court terme

Le premier objectif de la Corporation minière Monarch consistera à relancer les opérations de la mine Beaufor. Un programme en cours de 42 500 mètres de forage visera à accroître les ressources minérales de Beaufor, mais aussi celles de McKenzie Break, dont le minerai à haute teneur est qualifié de «très prometteur» par la société.

«Avec le marché haussier de l’or, nous allons poursuivre nos efforts pour trouver un partenaire afin de mettre Croinor Gold en production, a indiqué M. Lacoste. L’usine Beacon, entièrement automatisée et fonctionnelle, sera en mesure de traiter le minerai provenant de Beaufor et Croinoir Gold. Notre plan est simple et notre intention est de l’exécuter au meilleur de nos capacités.»

Perte nette de 2,5 M $

Quant aux résultats trimestriels, Monarques a essuyé une perte nette de 2 531 837 $, principalement due à l’absence de production minière due à l’interruption pour une durée indéterminée des opérations à Beaufor. Au 30 septembre 2019, la société avait plutôt déclaré un bénéfice net de 1 178 934 $, provenant de revenus de l’ordre de 3 144 699 $.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média