Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

17 novembre 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Des mémoires sans détour pour François Gendron

Sous la plume de Samuel Larochelle

François Gendron Marois Gagnon

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

François Gendron entouré de Pauline Marois et de son épouse Madeleine Gagnon, lors de l’hommage qui lui a été rendu pour ses 35 années de vie politique en 2011.

François Gendron se livrera sans détour dans ses mémoires qu’il publiera aux Éditions Druides, en mai prochain, sous la plume de l’auteur et journaliste Samuel Larochelle. L’ancien député d’Abitibi-Ouest en a fait l’annonce sur sa page Facebook le 15 novembre, anniversaire de sa première élection en 1976.

L’idée de ce livre est venue à l’Amossois d’origine alors qu’il était président d’honneur du Salon du livre, en 2019. Lors d’un dîner, son amie et première enseignante de théâtre Véronique Filion a évoqué son projet de réaliser un jour une pièce sur le celui qui a siégé 42 ans à l’Assemblée nationale avant de tirer sa révérence en 2018.

«J’entends ça et je me dis, mais quelle bonne idée! Je lui ai dit: si tu décides de ne pas aller de l’avant avec ce projet, fais-moi signe, parce que moi, j’aimerais vraiment ça faire un livre. Elle m’est revenue deux semaines plus tard et m’a dit que pour elle, l’important, c’était que les idées se fassent. Elle m’a laissé le champ libre», raconte Samuel Larochelle.

Il a donc approché l’ancien député, qui lui a demandé de lui fournir un plan de ce qu’il avait en tête, parce qu’il étudiait aussi des propositions de journalistes. «Je cherchais comment me démarquer, parce que je ne suis pas journaliste politique. Puis, à un moment, je me suis dit que le spécialiste en politique, c’était M. Gendron. Moi, je suis le spécialiste de poser des questions, aller au fond des choses, faire des choix quand vient le temps d’écrire ce livre pour que ce soit le plus fluide, le plus intéressant et le plus humain possible», confie-t-il.

Samuel Larochelle auteur

©fournie par Samuel Larochelle

Samuel Larochelle

Pas une bio classique

Ces mémoires n’auront pas le format biographique classique. Elles seront divisées en quatre sections. Les moments importants de sa vie personnelle et professionnelle qui ont permis de forger l’homme politique seront abordés dans la première partie. Puis, il donnera son point de vue sur certains grands noms de la politique des 50 dernières années, avec des anecdotes ou des moments forts qu’ils ont vécus ensemble, le cas échéant.

«Dans la troisième partie, M. Gendron nous raconte plusieurs grands pans de l’histoire du Québec, politique et sociale, avec son point de vue de l’intérieur, ayant été un témoin privilégié de ces moments. Enfin, dans la dernière section, qui est un peu plus courte, on réfléchit sur le métier de politicien. Il explique ce qu’est à ses yeux la noblesse du métier de député voire de ministre. Et on réfléchit à l’impact de l’évolution des médias traditionnels et sociaux sur le métier de politicien», précise Samuel Larochelle.

«Ce ne sera pas une biographie linéaire et dure d’approche; ce n’est pas mon style ni le sien» - Samuel Larochelle

60 heures d’entretiens

Dès des rencontres en personne en janvier et février dernier, l’auteur a poursuivi ses échanges avec François Gendron via Skype en mars et avril, pandémie oblige, pour récolter plus de 60 heures d’entretiens. Il s’est lancé dans la rédaction à l’été, faisant valider le texte au fur et à mesure par l’ancien député et son épouse, Madeleine Gagnon.

«Je viens de leur envoyer le dernier gros morceau lundi dernier (9 novembre), et j’attends leurs commentaires. On envoie ça ensuite à mon éditrice, donc il nous restera le travail d’édition et la révision linguistique. Jusqu’à présent, le manuscrit a 93 000 mots, ce qui va donner entre 340 et 400 pages. Entre 25 et 30 photographies devraient aussi accompagner le texte», indique l’auteur qui a hâte de présenter le fruit de 250 heures de travail.

Droit au but

Ceux qui connaissent François Gendron reconnaîtront son style direct, son franc-parler et son authenticité. «Dans mon style d’écriture et dans la façon dont il s’exprime, on va droit au but. Ce sont de courts chapitres. On veut que ce soit rythmé, intéressant et clair. C’est souvent très divertissant, parce que M. Gendron a des expressions pour à peu près tout. C’est arrivé souvent que j’éclate de rire pendant cinq minutes. Et ce sera aussi touchant», conclut Samuel Larochelle, qui se plaît à souligner que les mémoires de François Gendron seront écrites par un petit gars de sa circonscription.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média