Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

19 novembre 2020

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

West Fraser Timber rachète Norbord pour 4 milliards $

Création d’un géant canadien dans l’industrie du bois d’œuvre

Usine Norbord La Sarre

©Photo Industries Norbord

La transaction entre West Fraser Timber et Norbord fera de la nouvelle entité un super leader mondial dans le domaine du bois d’œuvre.

Industries Norbord, qui dans la région opère une usine de panneaux à La Sarre, sera rachetée par West Fraser Timber au coût de 4 milliards $, créant ainsi une des plus grandes entreprises forestières dans le monde.

West Fraser, dont le siège social est à Vancouver, est déjà le plus grand producteur mondial de bois d’œuvre L’acquisition  de Norbord, spécialisée dans les panneaux de copeaux orientés, permettra au leader d’élargir son portefeuille. 

Mariage de géants 

«Norbord est le plus grand producteur de panneaux de copeaux orientés au monde et il jouit d’une réputation bien méritée en termes de coût et de performance. Les activités de Norbord apporteront également une diversité géographique supplémentaire, en plus d’un ensemble de nouvelles d'opportunités grâce à ses positions bien établies au Royaume-Uni et en Europe occidentale», a déclaré Raymond Ferris, président et chef exécutif de West Fraser. 

En Europe, Norbord opère deux usines en Écosse, une en Angleterre et une autre en Belgique. De son côté, West Fraser gère de nombreuses usines dans l’Ouest du Canada et au Sud-Est des États-Unis. Aux 45 usines de West Fraser, viendront donc s’ajouter les 17 de Norbord, dont celle de La Sarre, créant du coup un super géant de l’industrie.  

Vers les verts marchés européens  

«Nos entreprises ont des cultures d’exploitation complémentaires, partageant une priorité commune pour la sécurité, la durabilité et la gestion des coûts. Nous sommes ravis d’accueillir les talentueux employés de Norbord chez West Fraser. Nous sommes impatients de tirer parti des meilleures pratiques», s’est réjoui Raymond Ferris. 

Pour Peter Wijnbergen, directeur général de Norbord, l’Europe représente des opportunités d’affaires très importantes en raison des politiques mises de l’avant pour améliorer le bilan environnemental et décarboniser l’économie. 

En ce sens, le recours au bois pour les constructions permettra de séquestrer plus carbone, ce qui contribuera à la réduction des émissions de gaz a effet de serre. Selon les estimations, un mètre cube de bois permettrait de séquestrer près d’une tonne de CO2. 

Réponse à la crise 

L’augmentation des prix du bois, conséquente à la pandémie, aurait motivé la transaction, alors que l’un des actionnaires principaux, Jim Pattinson (13,4 %) de West Fraser, cherchait des opportunités d’investissements. La transaction devra être approuvée par les deux tiers des actionnaires de Norbord, mais comme l’actionnaire majeur, Brookfield Asset Management, qui détient 43% des actions, y est favorable, l’affaire est à peu près entendue. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média