Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

23 novembre 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

70 % des travailleurs souterrains de Westwood mis à pied

Cette décision temporaire d’Iamgold fait suite à l’événement sismique du 30 octobre

Iamgold_Westwood_scoop

©Patrick Rodrigue

Par mesure de sécurité, les opérations souterraines à Westwood sont suspendues depuis l’événement sismique du 30 octobre.

Alors que les opérations souterraines à la mine Westwood sont suspendues depuis le 30 octobre, à la suite d’un événement sismique qui avait coincé un travailleur sous terre pendant plus de 24 heures, Iamgold a décidé, le 23 novembre, de procéder à une réduction temporaire de ses effectifs.

Environ 437 travailleurs sont concernés par cette mise à pied temporaire. Selon la société minière, cela représente environ 70 % de la main-d’œuvre affectée aux opérations souterraines. La décision concerne aussi bien le personnel cadre que les travailleurs syndiqués. Aucune date pour le retour au travail n’a encore été avancée.

«Cette pause est nécessaire afin de nous permettre d’analyser la situation, de réviser notre plan minier et de prendre les actions nécessaires pour assurer la santé et la sécurité de nos collègues, a indiqué Bianca Galimi, conseillère aux communications à la mine Westwood. Nous souhaitons reprendre graduellement les opérations souterraines dès que possible, mais notre priorité demeure de nous assurer que nous opérons de façon sécuritaire, responsable et rentable.»

Vers un plan de reprise sécuritaire des opérations

Le 30 octobre, un événement sismique de magnitude 3,7 était survenu à 14h28 à 10 km sous terre, soit bien au-delà des limites inférieures de la mine Westwood. Il en avait résulté un effondrement rocheux qui avait isolé un travailleur dans une galerie, tandis que les autres avaient pu se diriger vers les refuges souterrains.

Iamgold avait aussitôt interrompu les opérations souterraines, tandis que l’équipe de sauvetage minier avait été immédiatement déployée. Les travailleurs qui avaient pu atteindre les refuges avaient été évacués dans la soirée du 30 octobre, mais il avait fallu attendre la soirée du 31 octobre, soit près de 30 heures après l’événement, pour que le travailleur isolé soit ramené, sain et sauf, à la surface.

Depuis, une enquête est en cours pour déterminer les causes de l’événement sismique, tandis qu’Iamgold a entrepris d’établir un plan de reprise des opérations. L’usine de traitement du minerai a redémarré ses activités le 4 novembre avec du minerai en provenance de la fosse Grand Duc et du matériel de Westwood entreposé à la surface, mais les opérations souterraines demeurent suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Avenir pas compromis

L’avenir de Westwood ne serait toutefois pas compromis. Avec des réserves de 600 000 onces d’or ainsi que plus de 3,2 millions d’onces d’or en ressources, la mine continue d’afficher un énorme potentiel pour le futur, a rappelé Iamgold.

D’ailleurs, dans le cadre du congrès Xplor 2020 de l’Association de l’exploration minière du Québec, Cécile Charles, chef géologue de Westwood, a rappelé que l’exploitation de la zone centrale de la mine, beaucoup plus sensible aux séismes que les zones est et ouest, était suspendue depuis 2019, mais qu’un projet était en cours pour éventuellement la relancer progressivement d’ici la fin de 2021.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média