Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

01 décembre 2020

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Les Huskies et les Foreurs disent au revoir à 2020

Des environnements protégés au retour des Fêtes

Huskies Rouyn-Noranda Drakkar Baie-Comeau

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Les Huskies ne disputeront plus aucun autre match en 2020. La formation rouynorandienne sera de retour en activité en 2021.

L’année 2020 dans la LHJMQ est maintenant terminée. Les Huskies et les Foreurs mettent fin à leurs activités jusqu’au mois de janvier. D’ici là, la LHJMQ a deux scénarios sur la tête.

Le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, en a fait l’annonce officielle en matinée le 1er décembre. Il a dressé un premier bilan de cette première moitié de saison.

«Je suis content. Avoir joué 111 matchs, dans la situation actuelle, c’est extraordinaire et c’est un exploit en soi. De plus, l’expérience vécue avec l’environnement protégé de Québec nous permet de préparer la suite des choses» - Gilles Courteau

Il faut dire que la LHJMQ fait un peu cavalier seul au Canada, alors que les deux autres ligues juniors n’ont toujours pas amorcé leurs activités. «Je n’aime pas les solutions faciles. Pour nous, c’était important de faire jouer nos joueurs et de leur donner cette opportunité. On voulait garder nos structures hockey et ne pas avoir à répondre à des demandes de joueurs pour jouer ailleurs. Les autres ligues ont reçu plusieurs demandes à ce niveau», a évoqué Gilles Courteau. 

Des environnements protégés 

Les joueurs seront de retour dans leur ville respective le 3 janvier et la reprise des activités de la LHJMQ aura lieu autour du 20 janvier. Dans l’état actuel, deux scénarios sont sur la table. «Si la situation de la crise sanitaire s’est résorbée et que la Santé publique l’autorise, nous allons reprendre notre calendrier tel quel, a mentionné Gilles Courteau. Si on n’obtient pas l’accord, nous allons tenir des événements dans des environnements protégés.» 

Ce scénario prévoit, pour le moment, deux événements, soit un du 22 au 24 janvier et un du 30 au 7 février. «Un cahier de charges est envoyé à nos équipes. On demande d’avoir notamment deux vestiaires par équipe et d’avoir l’exclusivité de l’aréna», a évoqué le commissaire de la LHJMQ. 

Encore des décisions à prendre 

En fonction de l’évolution de la situation, la Ligue prévoit disputer 30 parties en environnement protégé si elle ne peut reprendre ses activités de façon régulière. C’est donc dire que les formations disputeraient entre 35 et 45 parties. 

«Notre comité hockey se penche actuellement sur le scénario des séries. Il y a aussi d’autres éléments sur la table comme le classement de fin de saison et la façon de classer les équipes. Nos directeurs généraux ont besoin d’avoir ce genre d’informations en vue de prendre des décisions lors de la période des échanges», a soutenu Gilles Courteau.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média