Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

23 janvier 2021

Poésie: Éva-Maude Hardy s’illustre dans un concours national

Sa récitation lui vaut la troisième place au Canada

Eva-Maude Hardy

©gracieuseté

Éva-Maude Hardy a remporté la troisième place au volet francophone du concours de récitation junior 2021, derrière une élève de Westmount et une autre de l’Alberta.

Éva-Maude Hardy, une élève de 6e année de l’école Tétreault de La Motte, a raflé la troisième place au volet francophone du concours national junior de récitation des Voix de la poésie.

Son interprétation (voir la vidéo ci-bas) du poème Avant que tout éclate en morceaux de Dyane Léger lui a valu cet honneur. L’élève de 11 ans a remporté une bourse de 100 $, alors que l’école a reçu un montant de 200 $ pour ajouter des ouvrages de poésie à la bibliothèque de la classe de 5e-6e année. Le concours junior est ouvert aux élèves de la 6e année, de la 1re et de la 2e secondaire, donc âgés de 11 à 14 ans, de partout au pays.

«On a d’abord fait un concours local pour choisir un élève. Il fallait prendre des poèmes dans l’anthologie jeunesse des Voix de la poésie. Je connais bien mes élèves, alors je leur en ai sorti chacun un et j’en avais imprimé un peu plus pour monter un recueil. Pour leur deuxième poème, ils pouvaient retourner explorer l’anthologie ou en prendre un autre dans le recueil», explique Louise Leboeuf.

C’est finalement Éva-Maude qui a remporté le volet local. Elle a ensuite dû filmer son interprétation de deux poèmes pour participer au concours national. Sa seconde récitation était Le pont Mirabeau de Guillaume Apollinaire.

Eva-Maude Hardy groupe La Motte

©gracieuseté

Le groupe de 5e-6e année de l’école Tétreault de La Motte.

«Elle a pris ça vraiment au sérieux. Dès le début, elle est venue me voir pour que je lui donne des indications. On a fait de la compréhension de texte, puis de l’enchaînement. Où est-ce qu’on respire? Où est-ce qu’on met l’emphase dans tel mot? Comment travailler avec l’imagerie au niveau émotion. Elle prenait des notes», raconte l’enseignante.

Initiés à la poésie

Une semaine de la poésie en décembre et cette participation au concours de récitation junior ont été les points culminants d’une initiation à la poésie des 15 élèves du groupe de Marie-France Leclerc, dont Louise Leboeuf était la titulaire de septembre à janvier. «Ça faisait partie de mon bloc français. On a commencé par voir comment se composait un poème, les figures de style, les genres de vers, etc. Ils ont ensuite dû écrire et réciter un poème», précise-t-elle.

«Tous les élèves sont allés plus loin que la simple mémorisation, poursuit-elle. J’ai eu le temps de leur parler du sens des mots, du rythme, des images. Ils sont vraiment allés loin dans leur interprétation. Même les élèves en grande difficulté d’apprentissage ont réussi à apprendre des poèmes d’auteurs comme Natasha Kanapé-Fontaine. C’était beau à entendre. Puis de venir le réciter en avant… ça allait au-delà du niveau académique et de l’évaluation, c’était tellement riche comme expérience. J’ai l’impression qu’ils ont aimé la poésie.»

Publicité

Défiler pour continuer

Tous gagné

La troisième place d’Éva-Maude rejaillit sur l’ensemble des élèves du groupe, selon Louise Leboeuf. «Je leur avais dit que ce n’est pas parce qu’on vient d’une petite école de 45 élèves dans un petit village d’Abitibi qu’on ne peut pas rêver grand et réaliser de grandes choses. Quand on a dévoilé que Éva-Maude avait terminé en 3e place, tout le monde était fier d’elle. Je leur ai dit que c’était Éva-Maude qui avait remporté le prix, mais qu’il y avait un peu de chacun de nous là-dedans. Ils ont tous bien participé, ont été motivés pour faire le travail qui a été fait et bien fait. Ils ont tous un peu gagné à travers Éva-Maude», estime-t-elle.

Éva-Maude Hardy - Avant que tout éclate en morceaux

Éva-Maude Hardy - Avant que tout éclate en morceaux

Commentaires

23 janvier 2021

Gisèle Hardy

Bravo ma petite Maude tu as bien réussi à interpréter ton poème. Bravo pour ton élocution !!!! Tu es peut être une petite cousine , mon grand-père étant Edelmard Hardy et mangez-les père Gabriel.

23 janvier 2021

Odette Crépeault

Bravo Éva-Maude! Je suis fière de toi et de l’école Tétreault de La Motte! Félicitations!

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média