Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

24 février 2021

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

«La résonance magnétique est enfin arrivée!»

La Fondation hospitalière d’Amos se réjouit

IRM amos fixe installation

©gracieuseté - Fondation hospitalière d'Amos

L’appareil d’imagerie à résonance magnétique a dû être entré par un orifice dans le mur parce qu’il était trop imposant pour passer par les portes d’entrée de l’hôpital d’Amos.

L’heure était aux réjouissances pour la Fondation hospitalière d’Amos, le 16 février dernier, alors que l’appareil fixe d’imagerie à résonance magnétique (IRM) a été livré à l’hôpital d’Amos.

C’était un nouveau pas important vers la concrétisation d’un projet dont elle rêve depuis plus d’une décennie. «Du point de vue de la Fondation, notre message aujourd’hui c’est: la résonance magnétique est enfin arrivée! Ça fait 13 ans qu’on est impliqués dans ce dossier-là et de voir la machine enfin entrer dans les murs, c’est sûr qu’on ne rêve pas, son utilisation est pour bientôt. C’était vraiment une très belle journée pour nous», affirme le vice-président de la Fondation, François Dion.

Au fil des ans, la Fondation a récolté 555 000 $ en dons dédiés à ce projet dans la communauté. Cet argent pourra servir à financer certains ajouts ou des améliorations à l’appareil ou au site qui l’accueillera. «L’équipement de base est entièrement financé par le gouvernement. Nous, c’est vraiment de la bonification qu’on vient faire. Jusqu’à maintenant, on en a pour environ 100 000 $ de confirmés. On sait qu’il y a plein d’autres éléments qu’ils sont en train d’examiner au CISSS et pour lesquels, ils vont revenir nous voir. C’est loin d’être terminé», souligne M. Dion.

La Fondation remercie d’ailleurs tous les donateurs locaux, régionaux et même de l’extérieur qui ont généreusement contribué, dont la Ville d’Amos qui s'est engagée pour 280 000 $ sur 10 ans. Elle salue également les démarches effectuées par la députée d’Abitibi-Ouest Suzanne Blais qui ont mené à la réalisation de ce projet dont elle a fait l’annonce en 2018.

«Nous sommes bien fiers de notre contribution et de voir le projet enfin se réaliser» - François Dion

Investissement de 8,1 M $

Cette dernière s’est d’ailleurs jointe au ministre de la Santé Christian Dubé pour souligner l’arrivée du nouvel appareil. Les travaux de mise en place se poursuivent et la mise en service de l’appareil est prévue en avril. Le projet représente un investissement de 8,1 M $ pour Québec, incluant l’agrandissement du centre hospitalier pour accueillir l’équipement qui remplacera l’appareil d’IRM mobile qui est en fin de vie utile.

Le modèle d’organisation a été revu au cours des dernières années avec l’objectif d’améliorer l’accès, de répondre aux besoins actuels et futurs de la population et de gagner en efficience dans l’utilisation des ressources. L’appareil fixe permettra d’améliorer la qualité des diagnostics auprès des patients, notamment ceux des services en orthopédie. Il est aussi utilisé dans la détection des cancers.

«Je suis le projet de l’IRM fixe à l’hôpital d’Amos de près depuis le tout début, et je suis très fière de le voir enfin se concrétiser. L’installation définitivement de l’appareil d’IRM à Amos présentera de nombreux avantages pour les usagers, dans une région où un des grands enjeux est d’ordre géographique. Je tiens à souligner les efforts de tous ceux et celles qui ont travaillé à la réalisation de ce projet d’une grande importance pour les gens d’ici», affirme Mme Blais.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média