Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

25 mars 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Toujours plus d’or dans le ventre de la mine Kiena

Plus Wesdome fore, plus elle découvre de nouvelles zones à forte concentration aurifère

Wesdome_Kiena_train

©Wesdome Gold Mine - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Wesdome pourrait mener la mine Kiena au stade de la production commerciale avant la fin de 2021.

L’examen d’un secteur souterrain qui n’avait pas été testé jusqu’à date dans les profondeurs de la mine Kiena à Val-d’Or a permis à Wesdome de découvrir une nouvelle zone à fortes teneurs en or.

Alors qu’elle concentrait ses forages essentiellement dans une meilleure définition des ressources minérales connues de Kiena, en vue de l’étude de préfaisabilité de la relance de la mine, Wesdome a récemment décidé d’utiliser ses foreuses pour l’expansion de celles-ci, mais aussi pour pousser plus loin l’exploration. Ce choix s’est révélé fructueux, avec la découverte d’une nouvelle zone à teneurs élevées en or à environ 50 mètres d’une zone déjà reconnue pour la richesse de sa minéralisation.

Les meilleurs résultats obtenus dans ces nouvelles zones, dénommées «Footwall», font état de teneurs de l’ordre de 11,9 grammes d’or par tonne de minerai (g/T Au) sur une longueur de carotte de 22,0 mètres, de 59,7 g/T Au sur 5,9 mètres et de 34,2 g/T Au sur 18,0 mètres.

Par voie de communiqué, le PDG de Wesdome, Duncan Middlemiss, a mentionné que ces récentes découvertes pourraient entraîner des impacts positifs significatifs sur la viabilité économique d’une éventuelle relance des opérations au complexe Kiena.

Publicité

Défiler pour continuer

«Uniquement en nous basant sur le plus récent estimé de la zone A, nous en sommes déjà à 1000 onces d’or par mètre vertical de développement souterrain. Cependant, ce potentiel est en pleine croissance. De plus, bien que nous n’ayons foré que quelques trous, cette nouvelle campagne d’exploration met en lumière non seulement le fait que nous pourrions accroître les ressources minérales dans cette zone, mais que le système aurifère de Kiena dans son entièreté recèle encore beaucoup de potentiel qui n’a pas encore été évalué», a-t-il fait valoir.

Un redémarrage avant la fin de 2021?

Wesdome prévoit être en mesure d’avoir complété l’étude de préfaisabilité avant la fin de juin. La société minière pourra ensuite décider, peu de temps après, de redémarrer la production au complexe Kiena, suspendue depuis le 30 juin 2013. «Nous aurons besoin de moins de six mois pour la phase de préproduction, ce qui laisse présager que nous pourrions mener la mine au stade de la production commerciale avant la fin de 2021», a indiqué M. Middlemiss.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média