Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Magazine Audacieux

Retour

26 mars 2021

Sylvie Bérubé, Une femme audacieuse et déterminée

La députée de la circonscription d’Abitibi—Baie-James—Nunavik—Eeyou à la Chambre des communes, Sylvie Bérubé, s’avère un modèle pour les femmes, ayant toujours démontrée sa détermination, sa persévérance et son audace au cours de sa carrière.

Ayant passé sa jeunesse à Val d’Or et Lebel-sur-Quévillon, municipalités justement situées dans la circonscription qu’elle représente, Sylvie Bérubé a toujours eu à coeur les intérêts des résidents et résidentes de sa région.

Après avoir complété une technique en bureautique au Cégep de Rosemont à Montréal et résidée deux ans à Saint-Félicien, elle revient à Lebel-sur-Quévillon pour travailler dans l’industrie forestière. Elle passe ensuite 32 ans dans le domaine de la santé, au Centre de santé et de services sociaux de la Vallée-de-l’Or et chez l’organisme qui lui succède, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue, dans des postes reliés à la gestion de projets, à la sécurité de l’information et à la gestion des ressources humaines. Entretemps, elle suit une formation universitaire en ressources humaines et en informatique.

Toujours impliquée dans sa région

« Au cours de ces années, je me suis toujours impliquée dans la communauté notamment au sein du conseil d’administration du Centre de santé et de services sociaux de la Vallée-de-l’Or », relate Sylvie Bérubé qui a également été directrice du Comité social de l’Hôpital de Val-d’Or et administratrice de la Corporation Taxibus de Val-d’Or.

« J’ai commencé à m’investir en politique en devenant présidente du Parti québécois d’Abitibi-Est. En mai 2019, j’ai fait la rencontre d’Yves- François Blanchet, chef du Bloc Québécois, lors de sa visite à Val-d’Or. Il cherchaitun candidat ou une candidate pour la circonscription. À l’époque, l’idée de plonger en politique active m’avait effleuré, mais je n’étais pas encore décidée. Autour de moi, on me suggérait de faire le saut et plus tard, après luiavoir fait part de mes intentions, je suis allée rencontrer M. Blanchet lors d’une investiture à Rouyn Noranda, et lui ai mentionné que j’étais prête à foncer en politique fédérale, de raconter Sylvie Bérubé. Après avoir assisté à une formation par le « Groupe Femmes, Politique et démocratie » à Montréal, sa décision était définitive afin de briguer les suffrages dans sa circonscription.

Sylvie Bérubé, comme elle l’a fait d’ailleurs toute sa vie, a fait preuve d’audace. Elle prend sa retraite, estimant avoir fait le tour du jardin dans sa carrière dans le domaine de la santé, et la campagne se met en branle. « C’était un risque », dit-elle, en ajoutant l’importance d’avoir confiance en soi et surtout, d’être persévérante, de ne jamais lâcher.

J’entreprenais une campagne électorale dans la plus grande circonscription du Québec et la deuxième au Canada

La première femme élue de la circonscription

En octobre 2019, elle devient la première femme élue dans la circonscription d’Abitibi—Baie-James—Nunavik—Eeyou, sous le parti fédéral du Bloc Québécois.

« Jamais, une femme ne fût élue députée dans cette circonscription donc quelle fierté de l’être, et sans oublier la confiance que m’ont attribué les citoyens et les citoyennes de la circonscription d’où je viens. » Dire que deux semaines avant le vote, son adversaire libérale était en avance. Sylvie Bérubé a amorcé un blitz dans différents coins de la circonscription, elle a bataillé ferme jusqu’à la dernière minute et l’a emporté par plus de 2 000 voix. «La politique est encore un milieu d’hommes et les femmes doivent faire leur place. La bataille pour l’égalité n’est pas gagnée, loin de là et j’entends y contribuer. En politique, les femmes amènent une vision différente des choses, un regard neuf et des solutions nouvelles sur les divers enjeux de notre société.

« Dans tous les domaines, les femmes doivent faire leur place avec assurance. Pendant la campagne, malgré tout le négativisme que je sentais, j’ai persévéré et j’ai remporté la bataille. Il faut toujours croire en soi et quand je rencontre les jeunes femmes qui sont notre avenir, c’est le message que je leur laisse », mentionne Sylvie Bérubé, qui dès novembre 2019, est désignée porte-parole de son parti pour les Affaires autochtones, qui demeurent des représentants importants de sa circonscription. De plus, le 12 mars 2020, elle est élue vice-présidente du Comité permanent des Affaires Autochtones et du Nord de la Chambre des communes.

SYLVIE BÉRUBÉ EST UN EXEMPLE POUR TOUTES LES FEMMES DU QUÉBEC VOIRE DU CANADA TOUT EN ENTIER, UN EXEMPLE DE PERSÉVÉRANCE, D’AUDACE ET DE DÉTERMINATION.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média