Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

30 mars 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

COVID-19: la région atteint le plateau des 60 cas actifs

Une première depuis deux mois

COVID-19 éprouvette test analyse

©Archives

L’Abitibi-Témiscamingue compte plus de 60 cas actifs de Coronavirus pour la première fois depuis plus de deux mois.

Santé - L’Abitibi-Témiscamingue continue d’accumuler les cas actifs de Covid-19, alors que 61 sont maintenant répertoriés dans quatre MRC, soit sept de plus que dans le bilan publié lundi. Il s’agit du plus grand nombre enregistré depuis la fin du mois de janvier quand le Québec se remettait peu à peu des vacances de Noël.

Tranquille depuis quelque temps, la MRC de Rouyn-Noranda a vu son total revenir en hausse, elle qui a accumulé 10 des 13 nouveaux cas régionaux au cours des 24 dernières heures. Celles de la Vallée-de-l’Or, d’Abitibi (secteur d’Amos) et du Témiscamingue ont chacun enregistré un diagnostic positif de plus dans le bilan du CISSSAT. 

Par secteur, la Vallée-de-l’Or compte encore le plus grand nombre de cas actifs avec 37 (trois de moins que la veille), suivie par le territoire de Rouyn-Noranda à 14 et du Témiscamingue avec huit (+1). Les deux autres sont localisés dans le secteur d’Amos. L’Abitibi-Ouest est toujours à zéro cas actifs. Une personne est hospitalisée sans être à l’unité des soins intensifs. Depuis le début de la deuxième vague, le 23 août, 793 personnes ont été infectées par le virus dans la région. 

Selon la Santé publique régionale, la majorité des nouveaux cas est le résultat de rassemblements privés toujours jugés illégaux. De plus, au cours des sept derniers jours, 15% des diagnostics positifs proviennent de gens âgés de plus de 70 ans, une tranche de la population à risque. 

Publicité

Défiler pour continuer

Le CISSSAT rapporte également que 340 personnes sont en isolement préventif et 16 nouveaux cas du variant sud-africain ont été confirmés par séquençage. Toutefois, même si ces cas sont tous rétablis, la simple présence de ce variant dans la région milite en faveur d'une prudence supplémentaire, souligne l’organisation. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média