Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Magazine Audacieux

Retour

30 mars 2021

Ottawa octroie 3 M $ supplémentaires pour relancer l’économie régionale

SR-SADC

Une aide précieuse pour survivre à la COVID-19

Après avoir versé près de 10 millions $ l’été dernier pour venir en soutien à des centaines d’entreprises dont la survie était menacée par la COVID-19, le gouvernement fédéral a annoncé une aide supplémentaire de 3 millions $ pour l’Abitibi-Témiscamingue et le Nord-du-Québec dans le cadre du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR).

Du 1er juin au 31 août 2020, ce sont 286 entreprises et 33 projets collectifs qui ont bénéficié du FARR, pour une valeur totale de 9,7 millions $.

«C’est un programme très important, car 9 entreprises sur 10 qui ont été soutenues par le FARR n’étaient pas admissibles à d’autres formes d’aide gouvernementale, souligne Pablo Rodriguez, leader du gouvernement à la Chambre des communes. Pour nous, il était primordial de ne laisser tomber personne et d’agir rapidement.»

Grâce à ces investissements supplémentaires du gouvernement du Canada de 3 millions $, les Sociétés d’aide au développement de la collectivité (SADC) de la région recevaient chacune 352 000 $ de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC).

«Nos professionnels et administrateurs bénévoles ont travaillé avec agilité pour aider rapidement les entrepreneurs et nos collectivités à faire face aux conséquences de la COVID-19, affirme Line St-Amour, présidente de la SADC de Rouyn-Noranda. Nous travaillons tous ensemble pour que les entrepreneurs gardent confiance.»

Se réinventer pour survivre

Pour bien des entrepreneurs, la pandémie les a forcés à se réinventer pour assurer leur survie. C’est le cas de Nathaniel Perron, propriétaire du restaurant Chef Nath à Chibougamau, qui a modifié ses services pour se garder la tête hors de l’eau.

«J’ai instauré les plats à emporter et les ventes en ligne, raconte le chef, qui a profité du FARR. Ç’a m’a permis de passer au travers de la première vague et de réengager des employés qui étaient sur la Prestation canadienne d’urgence. Avec ce que j’ai vécu, la deuxième vague m’effrayait beaucoup moins que la première.»

Pour plus d’information, les entrepreneurs sont invités à contacter leur SADC ou CAE. Pour trouver la SADC ou le CAE de votre région : sadc-cae.ca

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média