Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Actualités

Retour

31 mars 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Eska complète sa transition vers le plastique recyclé

Seules les bouteilles d’eau pétillée restaient à convertir

Usine Eska Saint-Mathieu

©Photo TC Média - Archives

L’usine Eska située à Saint-Mathieu-d’Harricana.

AFFAIRES - La compagnie d’eau embouteillée Eska complètera sa transition vers le plastique recyclé. En effet, ses futures bouteilles d’eau gazéifiée seront composées à 100% de matière recyclable, ce qui arrêtera la production de matière plastique à usage unique.

L’entreprise, qui puise sa source d’eau dans l’esker de Saint-Mathieu-d’Harricana, avait déjà fait un premier pas vers cet objectif dans la dernière année en convertissant ses produits d’eau naturelle dans des bouteilles faites avec du plastique recyclable. En intégrant prochainement sa gamme d’articles pétillants, Eska devient la première entreprise dans ce domaine au Canada à atteindre ce but. 

Plusieurs facteurs ont fait en sorte que la version gazéifiée a pris plus de temps à se concrétiser. «Ça prend du plastique d’une très grande qualité, car la bouteille est sous pression. Nous avons un bon partenaire à Joliette, qui a développé un produit qu’on va pouvoir fabriquer ici, à Saint-Mathieu-d’Harricana, et qui sera aussi bon que du plastique vierge», a illustré le vice-président aux opérations chez Eska, Michel McArthur. 

Produit en région 

Publicité

Défiler pour continuer

En plus de faire un pas dans la bonne direction au niveau du recyclage et de l’environnement, Eska ramènera des emplois supplémentaires dans la MRC d’Abitibi puisque cette eau gazéifiée et les nouvelles bouteilles seront conçues directement à l’usine de St-Mathieu-d'Harricana. 

Des investissements d’environ 3 millions $ seront effectués pour acquérir l’équipement outre-mer. «On ramène la production en Abitibi, a entonné le vice-président d’Eska. En 2017, on avait transféré la production de l’eau gazeuse chez un embouteilleur à Montréal. 

«Ça prend plusieurs types d’équipements. Il y en a qui sont construits au Canada pour la préforme. Le reste, ce sont des installations particulières, spécialement pour la résine et le processus de fabrication, qui sont plus complexes», a précisé M. McArthur, qui ignorait, pour l’instant, la quantité de plastique qui sera économisée dans le futur. 

Si tout va bien, les nouvelles bouteilles d’un litre devraient être sur les tablettes vers le mois de juin. Un format de 500 ml pourrait également faire son entrée dans les épiceries. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média