Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Actualités

Retour

01 avril 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Une seconde pharmacie de la région joint le programme Maillon Vert

Après l’Uniprix de Val-d'Or

Familiprix Amos

©gracieuseté

L’équipe de la pharmacie Viens/Ahern/Blanchette/Lamarre d’Amos.

ENVIRONNEMENT - Après la pharmacie Uniprix de Val-d’Or, voilà que la clinique Viens/Ahern/Blanchette/Lamarre d’Amos, affiliée à Familiprix, a décidé de joindre le mouvement écoresponsable de Maillon Vert et de faire sa part pour diminuer son impact environnemental. 

Pour le pharmacien-propriétaire Guillaume Lamarre, cette opportunité d’embarquer dans un service d’accompagnement vient mettre à exécution un souhait qu’il chérissait depuis déjà quelques années. 

«Des fois, ça te prend ça pour te donner un élan et d'appuyer sur le bouton action. On y pensait depuis trois ou quatre ans, mais nous ne sommes pas des spécialistes dans le développement durable. On a déjà fait des petites initiatives, mais on voulait quelque chose avec une portée globale», a expliqué M. Lamarre. 

Parmi les idées proposées, la pharmacie souhaite mieux aménager ses poubelles pour que les clients puissent mieux trier les déchets des produits recyclables. Les gestionnaires veulent également améliorer leur service de retour de médicaments. 

Publicité

Défiler pour continuer

«Il y a une espèce de circuit pour la destruction de médicaments. Une relecture est en place pour s’assurer que tout est à la bonne place. Quand les gens en rapportent, ça vient avec les emballages qui vont dans le recyclage. Il faut qu’on éduque les gens, car une grosse majorité ne les rapporte pas à la pharmacie et ça s’en va dans les sites d’enfouissement», a signalé Guillaume Lamarre, qui souhaite également faire des actions pour du compostage et améliorer les transports. 

Ce dernier apprécie de voir que le domaine pharmaceutique régional met la main à la pâte pour l’environnement. Il souhaite que cela entraînera un effet boule de neige. 

«Tout le monde doit faire sa part, dont les citoyens corporatifs comme nous. On n’a pas le choix de montrer l’exemple. En jasant avec mon entourage, je crois qu’une pharmacie à Rouyn-Noranda et une autre dans le Témiscamingue feraient aussi des démarches», a laissé entendre le pharmacien-gestionnaire. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média