Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 avril 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Amos: 10 millions $ de Québec pour décontaminer un terrain et créer le parc industriel Therrien

Près de l’ancienne scierie

Sébastien D'Astous

©archives-Le Citoyen - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le maire d’Amos, Sébastien d’Astous

INDUSTRIES - Amos pourra enclencher la première étape de décontamination et de revalorisation du terrain près de son ancienne scierie. Grâce à un investissement de 10 millions $ du gouvernement provincial, la Ville pourra transformer ce terrain pour créer le nouveau parc industriel Therrien.

En plus d'être utilisé pour la décontamination des sols, ce montant servira à refaire les canalisations d’eau, à acheter les bâtiments vétustes sur ce territoire et à la réfection de la rue du Moulin ainsi que la partie de la rue qui mène vers l’usine de Produits forestiers Résolu.

Une fois les travaux effectués, Amos pourra accueillir plusieurs types d’entreprises, principalement agricoles et forestières, en collaboration avec les autres municipalités qui entourent la ville. Un centre entrepreneurial sera également à la disposition des différents organismes de développement économique.

Pour les élus municipaux d’Amos et de la MRC d’Abitibi, c’est un coup de barre important, car la Ville cherchait à exploiter de nouveaux territoires pour répondre à la demande des entreprises et développer l’économie locale. Cette annonce a été officialisée, vendredi après-midi, par la ministre déléguée au Développement économique régional et députée de la circonscription de la Côte-du-Sud, Marie-Ève Proulx.

«C’est la seule option qu’on avait comme site proche de la ville et qui nous permettait d’exploiter comme des terrains industriels. C’est extrêmement dynamique à Amos depuis cinq ans. On a épuré et on est allé chercher toutes les parcelles de terrain pour développer les secteurs commerciaux et industriels. On était dans une situation précaire. Si on veut continuer de se développer et que nos entrepreneurs aient un endroit de qualité pour établir leurs bâtiments, ça prenait ce site», a commenté le maire d’Amos, Sébastien d’Astous, qui a précisé que sept ou huit entreprises cherchaient déjà à s’établir à Amos.

Plusieurs zones

Pour le premier magistrat d’Amos, le nouveau parc industriel ne sera pas pour une seule vocation. S’il souhaite mettre à profit les créneaux de sa ville, M. D’Astous ne veut pas faire de ségrégation sur le choix des commerces qui vont s’installer  au nouveau parc Therrien. D’ailleurs ce nouveau secteur sera composé d’une zone d’industries lourdes qui sera éloignée du périmètre urbain, d’industries légères et d’une zone résidentielle de haute densité à l’entrée. Quant au centre entrepreneurial, il sera dans un zonage multiple.

«Un jour, on pourrait, à la limite, avoir un petit café, une petite garderie, plein d’infrastructures communes pour nos organismes de développement ainsi que nos gens en incubation d’entreprises et des locaux pour que des institutions comme le Cégep d’Amos et l’UQAT puissent coexister», a lancé Sébastien D'Astous.

Une douzaine de terrains seront mis en opération, dès cet été.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média