Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

25 avril 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Les Foreurs poussent le Drakkar au pied du mur

Ils tenteront d’en finir mardi soir

Foreurs de Val-d'Or - Drakkar de Baie-Comeau Séries 2021

©Ghyslain Bergeron/LHJMQ

Samuel Poulin (#29) a inscrit un doublé lors du match #2.

HOCKEY JUNIOR - Plus convaincant que la veille lors du match #1, les Foreurs de Val-d’Or n’ont laissé aucune marge de manœuvre au Drakkar de Baie-Comeau. Auteurs de 43 tirs contre seulement 15, les Valdoriens l’ont emporté par la marque de 6 à 2, dimanche soir, au Centre Marcel-Dionne pour prendre une avance de 2-0 dans cet affrontement trois de cinq.

 

Le pilote des Foreurs, Daniel Renaud, ne pouvait presque pas mieux demander comme réponse de sa troupe après la première rencontre. Au-delà des six filets inscrits par ses joueurs, ce dernier a noté une meilleure cohésion dans ses unités, en plus d’un meilleur contrôle de la zone neutre pour étouffer l’adversaire.

Des facettes qui ont eu un impact sur la soirée de travail du gardien Jonathan Lemieux, qui n’a réalisé que 13 arrêts, en plus de ne recevoir aucune rondelle pendant une séquence de plus de 26 minutes consécutives.

«Le plus sérieusement du monde, on a vraiment été plus efficace. Si tu regardes les chances de marquer à la fin des 60 minutes, on a peut-être généré moins d’offensive. Par contre, nous avons donné moins de surnombres. On a joué un match plus en contrôle»,  a lancé Renaud pour débuter son point de presse d’après-match.

Auteur d’un but en supériorité numérique samedi soir, Val-d’Or est revenu à la charge avec trois réussites en six occasions. Une facette qui a donné beaucoup de misère au Drakkar.

«La consigne est d’éviter le banc des punitions. Il y a une différence entre une punition d’indiscipline et une punition qui est le résultat d’un moins bon positionnement défensif. Des fois, certains joueurs de l’autre côté sont plus rapides, donc on accroche ou on est dans une position vulnérable. Il va falloir éviter les pénalités d’indiscipline», a martelé le pilote du Drakkar, Jean-François Grégoire.

Robidas saisit l’opportunité

Parmi les attaquants qui se mettent en valeur depuis le début des séries, Justin Robidas a compris l’importance des prochains jours pour le reste de l’été. Auteur de trois points la veille, le Sherbrookois a ajouté deux passes à sa fiche dans ce second duel. Ses cinq points depuis le début de ces séries représentent le deuxième plus haut total parmi les joueurs des équipes du Québec, à égalité avec ses coéquipiers Samuel Poulin, Maxim Cajkovic, Jakob Pelletier et Jordan Spence.

Ayant l’occasion de se faire valoir aux yeux de plusieurs recruteurs pour le prochain repêchage de la LNH, le centre apprécie la chance qui lui est présentée, surtout que plusieurs hockeyeurs comme lui n’ont pas l’occasion de se mettre en évidence dans des moments importants comme il vit présentement.

«Je crois que je peux apprendre de ça. C’est mes premières séries éliminatoires dans la LHJMQ et je peux apprendre d’autres joueurs également. Je peux me considérer chanceux d’être dans cette situation», n'a pas caché le #19.

Pour son entraîneur, son impact sur la glace se mesure au-delà des points et de statistiques.

«Je dirais que Justin est le compétiteur par excellence. Il veut faire la différence chaque jour. Il se donne corps et âme à chacune de ses présences. C’est beau de le voir travailler sur 200 pieds. Ce soir, j’ai vu des séquences défensives où il se sert de son joueur et garde son bâton vers la rondelle. Il fait vraiment les petits détails», renchérit Renaud.

Foreurs de Val-d'Or - Drakkar de Baie-Comeau Séries 2021

©Ghyslain Bergeron/LHJMQ

Justin Robidas a bien failli inscrire un troisième filet, mais sa déviation a raté la cible.

Le fusil sur la tempe

Maintenant à une victoire d’accéder au deuxième tour, les Valdoriens sont conscients que le plus dur est encore devant eux avant de passer à la prochaine étape. Ceux-ci prédisent une forte pression des Baie-Comois, qui tenteront de rester en vie mardi soir.

«Tout le monde qui suit le hockey depuis longtemps sait qu’une équipe qui a un fusil sur la tempe va travailler comme un déchaîné. On s’attend à la meilleure performance du Drakkar, même s’il joue de l’excellent hockey jusqu’à présent. Il nous donne du fil à retordre», a affirmé Daniel Renaud.

«On sait que le plus dur, c’est d’aller chercher la dernière victoire. On doit juste continuer à faire ce qu’on a fait dans les deux premières parties. On va essayer de finir ça le plus rapidement possible», a ajouté Samuel Poulin.

Histoire du match

Contrairement à la veille, les Foreurs ont frappé les premiers en première période. Effectuant une entrée de zone, le capitaine Jakob Pelletier a pris un tir qui a passé à travers Lucas Fitzpatrick. Brandon Frattaroli (2) est venu niveler la marque avec l’avantage d’un homme grâce à un tir précis des cercles à la droite de Lemieux. Le jeu de puissance a permis aux locaux de reprendre les devants, par l’entremise du lancer sur réception de Maxence Guenette (2).

Par la suite, le duo Maxim Cajkovic/Samuel Poulin en a fait de toutes les couleurs à la défensive du Drakkar. Après avoir doublé l’avance des siens dans la première minute de l’engagement médian, le Slovaque a savamment alimenté l’espoir des Penguins de Pittsburgh, qui n’a eu qu’à faire dévier le disque au fond du filet. Après avoir vu Nathaël Roy (2) réduire l’écart en deuxième, les Foreurs ont mis la partie hors de portée en troisième, par l’entremise du deuxième de la rencontre de Poulin (3) et le premier de l’ex-capitaine du Drakkar, Nathan Légaré.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média