Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

27 avril 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Malartic enregistre un excédent de plus d’un demi-million

Le taux de taxation passe maintenant à 1,51/100 $

Martin Ferron

©Photo - Archives

Le maire de Malartic, Martin Ferron.

MUNICIPAL - Malgré les défis qui ont ponctué l’année 2020, la Ville de Malartic a terminé l’année 2020 avec un bilan financier positif. Selon les résultats financiers dévoilés mardi, la municipalité a enregistré un excédent de 548 548 $.

Ayant adopté un budget de 10 006 000 $, Malartic a vu ses revenus de fonctionnement et d’investissement atteindre 10 168 694$. Au cours des 12 derniers mois, la ville minière a enregistré des dépenses de 9 620 146 $.  

Ce surplus s’est ajouté à celui de l’exercice de 2019. Une partie a d’ailleurs déjà été utilisée dans les derniers mois pour la destruction de l’ancien Château Malartic, ce qui fait en sorte que ce montant grimpe à 1 273 267$, selon le bilan. 

Pour le maire Martin Ferron, cette année spéciale aura nécessité des décisions difficiles, mais il se réjouit de voir que la population n’aura pas un fardeau financier à la suite de cette pandémie. 

«C’est une excellente nouvelle. Dans la dernière année, on a fait des coupures importantes pour s’assurer de ne pas se retrouver en déficit. On a reçu des sommes du gouvernement pour nous venir en aide à cause de la COVID-19. Tout ça ensemble nous donne une marge de manœuvre pour participer, comme le gouvernement nous le demande, à la relance économique», a mentionné M. Ferron, qui précise que le montant de 548 548 $ ne provient pas uniquement des taxes municipales. 

Taux plus avantageux, dette à la baisse 

En plus d’être restée dans le vert à la fin de l’année 2020, Malartic a profité de la même occasion pour alléger sa dette et le taux global de taxation. En majeure partie grâce à l’élimination de la taxe sur l’environnement, le taux est passé de 1,66 $ du 100$ d’évaluation (en 2019) à 1,51/100 $. 

De plus, 1 498 744 $ du budget 2020 ont été utilisés afin de rembourser une partie de la dette, qui est redescendue à 18 719 045 $. 

«On baisse le taux de taxation même s’il n’y a pas de renouvellement d’évaluation foncière. Ça baisse, car on ne suit pas le coût de la vie. Ce qui fait qu’avec les années, ce n’est plus vrai que Malartic est l’une des villes les plus taxées. Je dirais que nous sommes dans la moyenne. Il y en a des pires que nous dans la région, mais aussi des meilleures. C’est très bon pour l’attractivité», a affirmé le maire Ferron. 

Station de pompage et rue Royale 

Parmi les gros dossiers pour la présente année à Malartic, M. Ferron veut s’attaquer à l’amélioration de la station de pompage. «On va mettre un demi-million $ là-dessus pour tout refaire. Ça date des années 1960 et on a besoin de nouvelles pompes, ainsi que de nouvelles technologies à l’intérieur pour économiser de l’énergie, grâce à des systèmes de contrôle des variables», a-t-il indiqué. 

Évidemment la réfection de la route 117 (la rue Royale à Malartic) demeure le principal cheval de bataille du premier magistrat. «Il faut améliorer notre centre-ville avec le ministère des Transports, ainsi que par des travaux en parallèle de la municipalité sur les rues adjacentes. Tant qu’à avoir des travaux majeurs, on veut améliorer l’accès et la sécurité au niveau des passages piétonniers. C’est une urgence», a-t-il martelé. 

Parmi les plus grosses dépenses effectuées par le conseil municipal, notons les travaux de pavage des rues Authier, des Érables et La Salle, en plus des bordures et du terre-plein du Centre Michel-Brière, qui ont nécessité des investissements de 590 000 $. 

L’installation d’une autre recharge électrique de niveau à l’Atrium MCM de l’aréna (60 000 $) et le remplacement du gazon synthétique sur un deuxième terrain de tennis (46 000 $) ont fait partie des gros projets de la dernière année à Malartic. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média