Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

27 avril 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Un balayage en règle des Foreurs sur le Drakkar

Les efforts de Lucas Fitzpatrick sont insuffisants

Lucas Fitzpatrick - Drakkar Baie-Comeau

©Ghyslain Bergeron/LHJMQ

Bombardé de 66 lancers, Lucas Fitzpatrick aura tout fait pour préserver les chances de son équipe

HOCKEY JUNIOR - Les Foreurs de Val-d’Or demeurent invaincus en séries éliminatoires contre le Drakkar de Baie-Comeau. Malgré une fumante prestation de Lucas Fitzpatrick, le vert et or a complété le balayage en trois matchs, grâce à un gain de 4 à 1, mardi soir, à Drummondville.

 

Ayant fait face à 98 tirs après les deux premières rencontres, le gardien du Drakkar n’en était pas au bout de ses peines lors de cette troisième rencontre. Mitraillé de 66 tirs, le vétéran de 20 ans a tout donné pour allonger sa carrière junior en effectuant 62 arrêts.

Malgré son brio devant le filet, le Néo-Écossais n’a pas été capable d’accomplir le miracle à lui tout seul. Alors que le duel était toujours à la portée de sa formation, celle-ci n’a pas été capable d’aller chercher le filet égalisateur qui aurait fait 2-2 en troisième période.

Pire encore, un rare juteux retour accordé à Jacob Gaucher avec huit minutes à faire en troisième période a pratiquement scellé l’issue de cette rencontre en faisant 3-1, à la faveur des Valdoriens.

Complice sur ce but, Jérémy Michel a cloué le cercueil nord-côtier avec 66 secondes à faire pour propulser les Abitibiens en deuxième ronde.

«Pour nous, c’était exactement le genre d’adversaire qu’on espérait en première ronde. Le Drakkar nous a rendu la tâche compliquée. J’irais même jusqu’à dire que je suis content d’avoir vu comment on a réagi après avoir tiré de l’arrière après une période. Tu veux être prêt pour tous les scénarios possibles, à mesure que les séries avancent. Ç’a été une très bonne série», a analysé Daniel Renaud lors du point de presse d’après-match.

«Les Foreurs nous ont mis beaucoup de pression en lançant d’un peu partout. C’est dur d’apprendre à défendre son but lorsqu’il y a des rebonds. On avait beaucoup parlé de cela. Malgré le nombre de tirs, on a donné moins d’occasions de marquer», a lancé l’instructeur du Drakkar, Jean-François Grégoire, visiblement fier du travail de sa jeune troupe.

Dague en plein coeur

Amenez à Val-d’Or en provenance de Baie-Comeau lors de la dernière période des transactions, Nathan Légaré s’attendait à une série émotive face à son équipe des trois dernières années et demie. Même si plusieurs noms ont changé chez les Nord-Côtiers au cours de la saison, le joueur de 19 ans a eu l’occasion de revoir des visages familiers de l’autre côté du banc.

«C’est certain que c’était un sentiment bizarre. Notre but était de remporter la série, peu importe l’adversaire. Je pense qu’on peut lever notre chapeau à Baie-Comeau pour sa belle opposition. On est vraiment heureux de passer au deuxième tour», a déclaré le #34.

Le franc-tireur a eu son mot à dire dans cette série. Auteur d’un but avant la partie de mardi, Légaré a été la bougie d’allumage des siens en deuxième période. Oublié derrière les défenseurs, il a accepté un dégagement par la bande de Maxence Guenette pour s’échapper et niveler la marque en deuxième période à l’aide d’un bon tir des poignets.

«C’est parti d’un jeu brisé. Maxence [Guenette] a fait un super jeu en défense. Il y a eu un changement de l’autre côté et j’ai eu la chance de m’échapper. J’ai réussi à marquer et c’est certain que j’étais content de ça», a illustré l'espoir des Penguins de Pittsburgh.

«Je ne nous ai jamais senti paniqués. La chose qui est à retenir de ce but-là, c’est que c’est parti d’un revirement et d’un jeu excessivement simple par la baie vitrée. Si tu regardes également le but d’assurance lorsque Jérémy Michel n’avait pas d’espace en entrée de zone, il a juste mis la rondelle derrière les défenseurs et a continué de bouger ses pieds», a ajouté Daniel Renaud.

Pour une deuxième fois en trois confrontations, le Drakkar a ouvert la marque en première période, grâce à une descente à deux contre un complétée par Andrew Belchamber. Justin Robidas (2) a brisé l’égalité avec moins de trois minutes à écouler en période médiane.

Notes en parallèle

-Les 66 tirs reçus en une seule rencontre éliminatoire constituent la 13e plus haute marque dans l’histoire de la LHJMQ. C’est le plus grand nombre de lancers obtenus depuis les 72 dirigés vers Dakota Lund-Cornish du Phoenix de Sherbrooke face aux Voltigeurs de Drummondville, il y a un peu plus de deux ans. La seule différence est que le portier du Phoenix a eu besoin de 28 minutes supplémentaires pour accumuler ce total.

-Zackary Michaud effectuait un retour au jeu après avoir manqué la fin de la saison à cause d’une blessure. Retranché lors des matchs #1 et #2, le défenseur Mavrick Gauthier a pris sa place dans l’alignement.

-Les Foreurs dormiront une nuit supplémentaire à Drummondville, avant de prendre la route demain en direction de l’Abitibi. Val-d’Or devra attendre le dénouement des séries entre Drummondville et Québec ainsi que Gatineau contre Blainville-Boisbriand pour connaître son futur adversaire.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média