Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

30 avril 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Le Nord accueille les mines les plus sécuritaires du pays

Raglan, Mine Matagami et Casa Berardi honorées par l’Institut canadien des mines

Glencore_Mine_Raglan

©Glencore Canada Mine Raglan

Parmi les trois mines honorées par l’ICM, Raglan a remporté pour une deuxième année d’affilée le trophée soulignant l’excellence en santé et sécurité à travers le Canada.

Trois mines du Nord-du-Québec se sont distinguées en matière de performance en santé et sécurité du travail en recevant le Trophée John T. Ryan: Raglan, Mine Matagami et Casa Berardi.

Chaque année depuis 1941, l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM) honore les installations minières qui ont enregistré les plus bas taux d’accidents au cours de l’année précédente. Trois prix sont décernés à l’échelle nationale, tandis que six sont accordés dans autant de grandes régions. Les mines du Québec sont ainsi incluses dans la région qui comprend aussi les quatre provinces des Maritimes.

La cérémonie pour les prix 2021 a eu lieu en mode virtuel, le 29 avril. Pour une rare occasion, le prix national décerné par l’ICM aux mines de métaux a été remis ex aequo à deux installations minières.

Un dixième prix pour Mine Raglan

Pour Mine Raglan, il s’agit de la deuxième fois en autant d’années et de la troisième fois en près de 25 ans d’opérations qu’elle reçoit le Trophée national John T. Ryan. De plus, la mine du Nunavik a remporté sept fois le trophée régional pour le Québec et les Maritimes.

«Au cours de l’année 2020, notre personnel a réalisé plus de 69 000 actions pour prévenir les accidents de travail. Ces résultats et la présente nomination sont encore plus remarquables puisqu’ils sont survenus durant une année singulière, marquée par la pandémie de COVID-19 et les défis qui l’ont accompagnée. Je suis donc d’autant plus reconnaissant et fier de votre engagement en matière de prévention», a déclaré le vice-président de Glencore Canada Mine Raglan, Pierre Barrette, dans une lettre envoyée à tous les employés de la mine.

Une première depuis 1972 pour Mine Matagami

En ce qui concerne Mine Matagami, la dernière date de réception de cette distinction au niveau canadien remonte à 1972. «Nous tenons à féliciter chacun de nos travailleurs pour les contributions tant individuelles que collectives vis-à-vis nos succès en santé et sécurité. Ce succès est d’autant plus remarquable qu’il est survenu dans une année remplie de défis, aussi bien en raison de la pandémie de COVID-19 que par l’annonce de la fin des opérations dans nos installations. Je suis donc encore plus reconnaissant et fier de leur engagement en matière de prévention», a commenté le directeur général de Glencore Canada Mine Matagami, Zachary Mayer.

Casa Berardi, la plus sécuritaire au Québec

Pour sa part, la mine Casa Berardi d’Hecla Québec a remporté le Trophée régional John T. Ryan pour les mines de métaux du Québec et des Maritimes.

«Nous avons fait de la santé et de la sécurité notre priorité absolue et ce Trophée vient reconnaître nos efforts. Cet honneur venant de l’industrie revient à tous nos employés, qui adoptent des comportements sécuritaires et responsables tous les jours. Je les remercie pour leurs accomplissements et leurs efforts soutenus», a souligné Ronald Durham, vice-président des opérations d’Hecla Québec et directeur général de Casa Berardi.

Robert Wares honoré pour sa carrière en exploration

L’ICM a par ailleurs honoré Robert Wares pour ses accomplissements remarquables en exploration en lui remettant le Trophée A.O. Dufresne. Actuellement président du conseil d’administration et chef de la direction de Métaux Osisko, qui développe un projet de zinc dans la région de Bathurst au Nouveau-Brunswick, M. Wares compte plus de 35 ans d’expérience dans le domaine de l’exploration. Il est bien connu en Abitibi-Témiscamingue pour avoir découvert le gisement qui a donné vie à l’actuelle Mine Canadian Malartic.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média