Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

03 mai 2021

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Un autre honneur pour Édith Cloutier

Elle recevra un doctorat honorifique de l’INRS

Édith Cloutier

©Photo: Archives - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Édith Cloutier

Si ça continue, Édith Cloutier va manquer de place pour entreposer tous les prix et les honneurs qu’elle reçoit!

Directrice générale du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or depuis une trentaine d’années, elle recevra un doctorat «honoris causa», plus haute distinction universitaire, de la part de l’Institut national de recherche scientifique (INRS), le 15 mai prochain, lors d’une cérémonie virtuelle de collation des grades. L’INRS souligne le parcours exemplaire de Mme Cloutier, son engagement remarquable, son expertise probante et son humanité manifeste qui en font une figure de proue d’un mouvement vers une société ouverte et reconnaissant la richesse des différences.

«Je suis reconnaissante de recevoir avec humilité ce doctorat honorifique, que je tiens à partager avec les femmes autochtones du Québec qui, par leur courage, leur résilience, leurs paroles et leurs actions, sont des sources de lumière nourrissant l’espoir d’une justice pour toutes et tous», mentionne Édith Cloutier dans un communiqué de l’INRS.

Par cette remise, l’organisme souhaite réaffirmer son engagement à reconnaître les enjeux autochtones dans les préoccupations de la société, de même que pour célébrer et honorer l’ensemble de l’œuvre de Mme Cloutier et sa personne, qui incarne les valeurs de respect, d’ouverture et d’inclusion de l’INRS. «Le message rassembleur qu’elle porte depuis de nombreuses années nous rejoint en tout point et nous inspire collectivement», fait valoir Luc-Alain Giraldeau, directeur général de l’INRS.

Nombreuses récompenses

Cet honneur en sera un de plus dans la collection d’Édith Cloutier qui, au fil des ans, a entre autres été proclamée Personnalité de l’année au gala de la Chambre de commerce de Val-d’Or et Femme d’action et de savoir par l’organisme Femmes autochtones du Québec.

Elle revendique aussi le Prix d’honneur de la citoyenne décerné par la Société nationale des Québécois de l’Abitibi-Témiscamingue/Nord-du-Québec, été faite Chevalière de l’Ordre national du Québec, en plus de rafler le Prix d’excellence «Service public» de la Fondation nationale des réalisations autochtones. Me Cloutier a aussi été admise à l’Ordre du Canada, décroché le Prix de la justice du Québec et reçu un doctorat honorifique de l’Université Concordia.

Projets tangibles

Née à Ville-Marie d’une mère anicinape et d’un père québécois, Édith Cloutier a grandi à Val-d’Or, où elle s’engagera dans la lutte pour une communauté juste et égalitaire. «Sa persévérance donne lieu à la réalisation de projets tangibles pour la communauté autochtone urbaine, comme la clinique Minowé, un modèle de services en santé autochtone qui essaimera partout au Québec», signale l’INRS. Le Pavillon des Premiers Peuples de l’UQAT à Val-d’Or sera inauguré alors que Mme Cloutier occupe la présidence du conseil d’administration de l’université régionale, dont elle est elle-même diplômée.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média