Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

05 mai 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Biakabutuka tentera de causer une autre surprise contre les Foreurs

Un pilier de la défensive à Rimouski

Jérémie Biakabutuka - Océanic Rimouski

©Olivier Croteau - LHJMQ

L’ancien Foreur Jérémie Biakabutuka a joué un rôle important dans l’étonnante victoire de l’Océanic de Rimouski contre les Cataractes de Shawinigan en 1re ronde des séries de la Coupe du Président.

HOCKEY JUNIOR - Héros de l’Océanic de Rimouski lors du premier tour des séries éliminatoires de la LHJMQ, Jérémie Biakabutuka s’apprête à relever un défi encore plus colossal, celui de faire face à son ancienne équipe et à la puissante attaque des Foreurs de Val-d’Or en quart de finale. Malgré ces retrouvailles, il entend tout donner pour causer une autre surprise.

Ayant réussi à obtenir un billet pour la deuxième ronde en passant à travers les puissants Cataractes de Shawinigan, Biakabutuka et ses coéquipiers sont gonflés à bloc pour ce nouveau défi face aux Foreurs. Le vétéran défenseur de troisième saison au niveau junior majeur est confiant que cette série 3 de 5 est à la portée de l’Océanic, si sa formation emploie le même style de jeu utilisé au premier tour.

«Je pense qu’on exécute bien notre façon de jouer. Face à Shawinigan, nous étions assez physiques, tout en travaillant fort. Ça nous a permis de reprendre des rondelles et de marquer des buts. Ils n’étaient pas toujours beaux, mais ils ont fait la différence», analyse l’athlète de 6’4’’ et 200 livres.

Face à l’équipe qui l’a repêché il y a près de trois ans, l’ancien choix de première ronde du vert et or ne traitera point l’adversaire différemment. «En jouant contre Val-d’Or, c’est quelque chose qui est un peu spécial, tout le monde le sait. Mais ça reste une série normale, comme si c’était n’importe quelle autre équipe», mentionne-t-il.

Publicité

Défiler pour continuer

@ST:Rôle accru

@R:Échangé à Rimouski lors de la dernière période de transactions, à la fin de janvier, Jérémie Biakabutuka a maintenant la chance d’être un des meneurs de la brigade défensive de la formation rimouskoise. Employé sur la première paire de défenseurs en compagnie de Tyson Hinds, le natif de Longueuil est parfois employé plus de 30 minutes par rencontre par son entraîneur. Une opportunité qui ravit amplement le 17e joueur sélectionné au repêchage 2018 de la LHJMQ.

«Je ne peux vraiment pas me plaindre, affirme-t-il. Dans les dernières parties, j’ai joué la moitié du match. Je suis sur toutes les unités spéciales et je suis utilisé dans toutes les situations. On est une jeune brigade défensive, mais les entraîneurs m’ont donné plus de responsabilités et je suis reconnaissant envers eux», souligne Biakabutuka.

Ayant amorcé la présente campagne sous les ordres de Daniel Renaud, le principal intéressé évolue maintenant sous ceux de Serge Beausoleil, deux entraîneurs aux styles très différents, a-t-il noté. «Daniel aime être proche de ses joueurs. Il est toujours calme et aime la game. Il prend le temps de te rencontrer. Serge, c’est quelqu’un de très émotif. On dirait quasiment un commandant de l’armée. Quand on commence une partie, tu te sens comme si tu allais à la guerre et que tu n’allais jamais revenir», raconte-t-il.

Rôle accru

Non seulement Biakabutuka est plus souvent sur la glace, mais son apport se transpose aussi sur la feuille des statistiques. Auteur de 12 points en 23 matchs depuis son arrivée dans le Bas-Saint-Laurent, le #21 en a cumulé quatre en cinq parties face aux Shawiniganais. Il a également eu son gros mot à dire lors du cinquième et ultime duel, en marquant les deux filets des siens pour sécuriser un gain de 2 à 0 au Centre Gervais Auto. Une performance qu’il a voulu dédier aux trois joueurs de 20 ans.

«Quand j’ai marqué, j’ai tout de suite pensé à eux. Ça aurait pu être leur dernier match en carrière. Je voyais dans le visage de Nathan [Ouellet], Anthony [D’Amours] et Creed [Jones] qu’ils étaient heureux de continuer. J’étais vraiment content pour eux. C’était un petit cadeau, car ce sont des gars qui travaillent toujours.»

Les Foreurs et l’Océanic donneront le coup d’envoi de cette deuxième ronde dans l’environnement protégé du Centre Vidéotron de Québec, vendredi après-midi à 13h. L’équipe de l’Abitibi a remporté trois des quatre duels entre les deux formations en saison régulière.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média