Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

07 mai 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Hecla Québec retourne aux côtes Joannès

Mise sur pause depuis 2018, l’exploration reprendra tranquillement au projet Héva-Hosco

Hecla_Heva_Hosco_forages

©Hecla Québec

Les derniers forages réalisés sur la propriété Héva-Hosco remontaient à 2018.

Alors que les derniers forages datent de 2018, Hecla Québec reprendra progressivement les travaux d’exploration au projet Héva-Hosco, dans le quartier McWatters de Rouyn-Noranda. L’objectif: déterminer si les deux gisements peuvent éventuellement être mis en exploitation.

L’exploitation minière dans ce secteur des côtes Joannès ne date pas d’hier. Dans les années 1950, des travaux à petite échelle avaient permis de produire environ 20 000 onces d’or des deux dépôts, puis l’endroit avait été délaissé. De 2007 à 2013, Mines Aurizon avait ensuite procédé à une exploration intensive des deux dépôts aurifères, alors que pas moins de 312 821 mètres avaient été forés dans 1156 trous.

Publicité

Défiler pour continuer

«Lorsque l’étude de faisabilité d’Héva-Hosco était sur le point d’être complétée, Hecla Mining a procédé, de mars à juin 2013, à l’acquisition des actifs d’Aurizon. Le projet a alors été mis sur la glace. Par la suite, nous avons réanalysé toutes les données d’Aurizon et effectué de nouveaux tests métallurgiques pour déterminer un procédé de récupération de l’or plus efficace. Comme les résultats ont été concluants, nous avons décidé de reprendre tous les travaux à zéro», a expliqué Daniel Bernard, directeur général de l’exploration chez Hecla Québec.

«Nous nous concentrons sur le gisement Héva puisque la récupération de l’or sera possible avec les méthodes habituelles» - Daniel Bernard

Un bon potentiel de mise en valeur

Les efforts en valent effectivement la peine, selon la société minière. La plus récente mise à jour des ressources mesurées et indiquées, datée de décembre 2020, fait état de 2 447 000 onces d’or pour le gisement Hosco et de 672 000 onces d’or pour le projet Héva.

À l’origine, Aurizon misait en premier lieu sur le gisement Hosco, dont elle envisageait l’exploitation à ciel ouvert. Cependant, la présence de minerai réfractaire, qui répond mal aux méthodes conventionnelles de récupération de l’or, avait compliqué la réalisation du projet, tout en entraînant un accroissement important des coûts planifiés.

«En ce qui nous concerne, nous nous concentrons sur le gisement Héva, un gisement souterrain, puisque la récupération de l’or sera possible avec les méthodes habituelles, a indiqué M. Bernard. Nous avons réalisé quelques forages en 2017 pour effectuer des tests métallurgiques sur Hosco ainsi que quelques trous sur Héva. Puis, en 2018, nous avons poursuivi l’exploration sur Héva. Depuis, c’était assez tranquille. Là, nous avons de nouveaux budgets pour reprendre les forages d’exploration.»

Petit projet de forage

Les travaux seront réalisés sur des lots appartenant à la Ville de Rouyn-Noranda. Hecla Québec a cependant tenu à prévenir les résidents des alentours. «Les forages seront réalisés de mai à décembre, mais pas en continu. On parle d’un petit projet avec une seule foreuse», a précisé Daniel Bernard.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média