Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

08 mai 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Un intense match d’échec qui tourne en faveur des Foreurs

Daniel Renaud félicite le contrôle des émotions de sa troupe

Foreurs Val-d'Or - Océanic Rimouski

©Jonathan Roy/LHJMQ

Les émotions et l'intensité ont grimpé d'un cran lors de ce match #2.

HOCKEY JUNIOR - Vaincu 6-2 lors du match #1, l’Océanic de Rimouski s’est arrangé pour donner le plus de difficultés possible aux Foreurs lors du second duel. Malgré une superbe sortie de Creed Jones, les Abitibiens l’ont emporté 3 à 0, samedi soir, pour pousser les Rimouski le long des câbles.

Comme l'avait prédit Daniel Renaud lors de son point de presse de vendredi, les hommes de Serge Beausoleil ont haussé leur niveau de jeu pour donner des sueurs froides au vert et or. Mené par un Creed Jones en pleine possession de ses moyens et qui a réalisé 45 arrêts dans la défaite, l’Océanic n’aura pas été capable de faire mouche contre Jonathan Lemieux.

Le pilote des Foreurs a fait des liens entre le déroulement de cette rencontre et de la troisième partie contre le Drakkar. À bas pointage durant une bonne partie de la soirée, le match s’est ouvert un peu plus grâce à un jeu brisé qui a mené à une échappée et à un point tournant.

Dans le cas d’aujourd’hui, c’est Maxim Cajkovic (4) qui est allé chercher le gros but pour 2-0, grâce à une habile manœuvre pour éviter l’harponnage du portier de l’Ocaénic.

Publicité

Défiler pour continuer

«Des beaux buts en série, on en trouve de moins en moins, car tout le monde joue serré et revient en unité de cinq. C’est des déviations, des rebonds et des jeux brisés. Il faut garder les choses le plus simple possible pour limiter l’adversaire et générer un de ces buts qu’on voit en séries éliminatoires. Il faut accepter de payer le prix pour se rendre dans les endroits payants», a illustré Renaud.

Contrôle des émotions

Chez les Foreurs, autant du côté de l’entraîneur que des joueurs, le point central de cette victoire a été le contrôle des émotions. À plusieurs reprises, les deux équipes ont été impliquées dans du brasse-camarade après le sifflet. Néanmoins, Rimouski n’a eu droit qu’à trois avantages numériques, contre six pour le vert et or. Toutefois, les Rimouskois ont fait de l’excellent travail pour blanchir l’adversaire à ce chapitre grâce à énormément de tirs bloqués et des petits miracles de Jones.

«Ç’a été un match plus serré avec beaucoup d’émotions. C’est le genre de rencontre que tu veux remporter en séries éliminatoires et qui peut nous préparer pour la suite. On vise à rendre jusqu’au bout et ça va être bon pour le reste», a révélé Jacob Gaucher en point de presse.

«Je nous ai trouvé très intenses avec la quantité de course qu’on a gagné. Pour être honnête, j’ai été impressionné par le nombre de lancers bloqués. Tu vois qu’il a de l'engagement dans notre groupe. On a eu quelques crampes au cerveau, ce qui fait que l’Océanic a eu de bonnes chances de marquer. Ce soir, c’était un bon duel typique des séries», a expliqué Daniel Renaud.

Même si le jeu de puissance n’a rien rapporté pour les Foreurs, leur première chance leur a permis de mettre la table pour le premier but de la rencontre. Pendant que Xavier Cormier s’apprêtait à revenir sur la glace, un deuxième effort de Nathan Légaré devant le filet adverse lui a permis de marquer son quatrième des séries dans les premières minutes de la deuxième période.

Après le but de Cajkovic qui doublait l’avance des siens en troisième, Jérémy Michel (2) a scellé l’issue de la rencontre dans un filet désert. Jonathan Lemieux a repoussé les 17 tirs dirigés vers lui pour son deuxième jeu blanc en 2020-2021.

Les Foreurs pourraient obtenir leur billet pour la demi-finale avec une victoire lors du match #3, qui sera disputé lundi à 13h au Centre Vidéotron.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média