Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

28 mai 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Les crimes violents de plus en plus présents en Abitibi-Témiscamingue

Importante augmentation des infractions contre la personne

criminalité SQ police rouyn

©Archives - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Si la région a connu une hausse importante du nombre de crimes contre la personne au cours des 10 dernières années, le bilan des infractions contre la propriété et celles liées aux stupéfiants, lui, s’est nettement amélioré.

Depuis 2010, les infractions contre la personne ont bondi de 35,7 % en Abitibi-Témiscamingue. Il s’agit de la plus importante hausse au Québec.

En 2010, 2008 crimes contre la personne avait été rapportés dans la région, selon le rapport statistique sur la criminalité du ministère de la Sécurité publique. Dix ans plus tard, ce nombre en compte 700 de plus. Il s’agit de la hausse la plus marquée dans l’ensemble du Québec en termes du nombre d’infractions. L’augmentation moyenne, au Québec, de ce type de crime n’est que de 7 %. 

En fait, en Abitibi-Témiscamingue, il se commet, pour la population, plus du double d’infractions contre la personne que le taux par 100 000 habitants pour la région montréalaise. Ainsi, plus de 1000 infractions supplémentaires de cette nature ont lieu en région que dans n’importe quelle autre région au Québec. 

Les crimes contre la personne sont majoritairement des voies de fait et des menaces. Les autres crimes comportent des vols qualifiés et des crimes sexuels (agression sexuelle, contacts sexuels, leurre informatique). 

Publicité

Défiler pour continuer

Agressions sexuelles en hausse partout 

Notons aussi que, depuis quelques années, le taux d’agressions sexuelles est en augmentation partout au Québec. Concrètement, dans la province, ce taux est passé de 43 agressions sexuelles par 100 000 habitants en 2014 à 67 par 100 habitants en 2019. Le nombre de leurres informatiques et de contacts sexuels sur des victimes d’âge mineur connaissent aussi une augmentation. 

Rappelons que seulement 5 % des agressions sexuelles sont rapportés aux autorités, selon l’Enquête sociale générale sur la victimisation. 

Criminalité générale en baisse 

S’il se commet plus de crimes contre la personne qu’il y a 10 ans en Abitibi-Témiscamingue, c’est cependant le contraire dans les autres sphères. Le nombre d’infractions contre la propriété (vols de moins de 5000 $, méfaits, introduction par effraction, etc.) enregistre ainsi une diminution de 32 %, alors que le nombre total est passé d’environ 3600 à 2300 gestes. 

Au Québec, la diminution du nombre de vols, de méfaits et d’introductions par effraction a diminué de 50 % en dix ans. Par contre, la fraude a augmenté de presque 90 % durant la même période.  

Même au niveau de la conduite de véhicules, les infractions ont diminué au cours des 10 dernières années. La baisse est toutefois mineure en Abitibi-Témiscamingue, soit de 7,6 %. Le taux par 100 000 habitants demeure d’ailleurs le plus élevé du Québec, mais l’amélioration reste présente. 

La bonne nouvelle, au niveau québécois, est que la conduite avec facultés affaiblies par l’alcool ou la drogue est en diminution de 25 % en dix ans. 

Drogue: un bilan qui s’améliore 

Le nombre d’infractions reliés à la drogue est aussi en diminution importante. En Abitibi-Témiscamingue, il a chuté de 30 % depuis 2010. Il faut cependant savoir que la légalisation du cannabis a eu un effet important sur ce bilan positif, alors que la diminution du nombre d’infractions, entre 2018 et 2019 a chuté de 50 %, étant donné que la simple possession de cannabis n’est plus une infraction selon le Code criminel. 

Les crimes concernant la drogue concernent maintenant les substances comme le crack, la cocaïne, l’héroïne et le crystal meth. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média