Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 juin 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Val-d’Or cherche une solution pour les déchets des ruelles

Pierre Corbeil

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le maire de Val-d’Or, Pierre Corbeil.

MUNICIPAL - L’arrêt de la cueillette des déchets dans les ruelles de Val-d’Or depuis le 24 mai donne quelques cheveux blancs à des citoyens. Chargée de la collecte des déchets résidentiels, la MRC de la Vallée-de-l’Or tente de standardiser les façons de faire pour accommoder la population. 

 

Une demi-douzaine de personnes se sont déplacées, lundi soir à l’hôtel de ville de Val-d’Or, pour poser des questions et demander des alternatives lors de l’assemblée du conseil municipal de Val-d'Or. 

Certains se demandent quelle est la démarche à suivre pour placer leurs poubelles, tandis que d’autres craignent la venue de visiteurs indésirables ou de voleurs. 

Au courant de la problématique, le maire de Val-d’Or, Pierre Corbeil, se donne un cycle de ramassage des déchets, du bac à recyclage et du compostage pour étudier les scénarios et trouver ce qu'il y a de mieux comme solution. 

Publicité

Défiler pour continuer

«Ça revêt un certain caractère d’importance, dans des situations bien précises et particulières. Ce n’est pas un fléau et c’est quelque chose qu’on est capables de gérer. À partir du moment où on constate des particularités pour certaines propriétés ou certains secteurs, on ne peut pas jouer à ‘’ramasse en avant, ramasse en arrière’’. C’est tout en arrière ou tout en avant», a lancé M. Corbeil en point de presse après la séance du conseil. 

Problème d’entretien 

Pour la Ville, le mauvais entretien des bacs cause également des problèmes de salubrité dans les environs. Une complication qui devient encore plus difficile durant la saison hivernale, car les déneigeurs et camions à neige peuvent transpercer des sacs, les traîner dans la rue ou peuvent se retrouver dans les points de dépôts. 

«Tout un chacun dépose quelque chose là-dedans, les portes ne sont pas bien fermées, les animaux récupèrent et éparpillent les poubelles et personne ne veut ramasser. Ça devient malpropre et insalubre, illustre M. Corbeil. 

«Partout où ça va être corrigible en mettant le bac en avant, on va demander aux gens de procéder ainsi. S’il y a des situations où c’est une mission impossible, on va se raviser», avance le maire. 

Celui-ci a noté la ruelle des Joncs, dans la partie nord de la ville, près du lac Blouin, où des séries de huit maisons en rangée sont installées. 

Commentaires

11 juin 2021

jean pierre forest

si le trottoir n'est pas déneigé l'hiver est-ce que le bac vas aller en plein milieu de la rue

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média