Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

15 juin 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Jean-Maurice Matte cèdera sa place à Senneterre

Il est à la barre de la municipalité depuis 2002

Jean-Maurice Matte

©Photo: Archives/Le Citoyen - Dominic Chamberland

Jean-Maurice Matte quitte la mairie de Senneterre après 19 ans dans ces fonctions.

POLITIQUE - Un chapitre de la politique municipale va se tourner, cet automne, à Senneterre. Maire de cette ville depuis 19 ans, Jean-Maurice Matte a annoncé, mardi midi, qu’il ne briguera pas un cinquième mandat lors des prochaines élections municipales, le 7 novembre.

Estimant avoir fait le tour du jardin et affirmant avoir le profond sentiment du devoir accompli, celui qui cumule plus de 33 ans d’implication au sein de la Ville de Senneterre ne cache pas que cette décision était murie de longue date. Dès sa victoire aux élections de 2017, il savait déjà que ce présent mandat serait son dernier. 

Une des raisons qui avait poussé M. Matte à vouloir demeurer en poste jusqu’en 2021 était la tenue du 100e anniversaire de Senneterre, en 2019. Une tâche qui lui a procuré énormément de plaisir, même s’il n’a pas tout fait seul. «C’était une date, mais il fallait surtout développer un fort sentiment de fierté. Pour les citoyens qui demeurent à Senneterre et ceux qui sont venus nous visiter», a souligné le maire sortant. 

Se considérant encore assez en forme, le politicien ne compte pas prendre sa retraite. Il espère trouver de nouvelles opportunités dans d’autres domaines. «Je ne pouvais pas prendre cette décision à la légère. J’y ai bien pensé. J’aime beaucoup mon travail, le rayonnement que je pouvais avoir et qu’on pouvait donner à Senneterre. Je vais aller chercher d’autres défis», a-t-il déclaré. 

D’ici sa sortie en novembre prochain, M. Matte compte mettre beaucoup d’efforts pour faciliter la transition vers son éventuel successeur. Il demeure confiant qu’une belle relève s’installera au sein du conseil municipal. 

En meilleure santé 

Sans faire de bilan officiel pour le moment, Jean-Maurice Matte croit qu’il donnera une municipalité beaucoup plus en santé qu’à son arrivée en 2002. Le premier magistrat rappelle que neuf millions de dollars municipaux seront investis au cours des quatre prochaines années, en plus de cinq millions en subventions. 

Sans compter les 22 M $ en investissements de Produits forestiers Résolu qui seront confirmés bientôt, la nouvelle piscine scolaire municipale et le taux de taxe qui est à son plus bas, selon M. Matte. 

«Les années 1990 n’ont pas été faciles pour Senneterre, pour plein de raisons économiques et de recentrage gouvernemental. On est partis de loin et on a remonté la pente. Aujourd’hui, c’est une ville financièrement et physiquement en santé. Je suis fier de tout le travail qui a été fait par le conseil municipal et moi. Le fruit est mûr, à quelqu’un d’autre de le cueillir», a illustré celui qui occupe également un poste au comité exécutif de l'Union des municipalités du Québec (UMQ). 

Diplômé de l’Université d’Ottawa en sciences sociales, spécialisation récréologie, Jean-Maurice Matte a aussi occupé le poste de préfet de la MRC de la Valéée-de-l’Or de 2013 à 2015, en plus d’en être le préfet suppléant de 2015 à 2017. 

Il a également tenté sa chance en politique fédérale en 2011, sous la bannière du Parti conservateur dans la circonscription d’Abitibi – Baie-James – Nunavik – Eeyou. Il avait terminé au deuxième rang (avec 22,74% des votes), derrière le candidat néo-démocrate Romeo Saganash (44,78%). 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média