Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

14 juillet 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Beaucoup plus d’or pour Bonterra au nord-est de Quévillon

Les ressources globales des projets de la société bondissent de 44 %

Bonterra_usine_Bachelor

©Ressources Bonterra

Bonterra évaluera la possibilité d’exploiter ses gisements du camp minier d’Urban-Barry à partir des infrastructures de la mine Bachelor. La société est d’ailleurs en processus pour faire passer de 800 à 2400 tonnes par jour la capacité de traitement de l’usine.

L’avenir augure très bien pour Ressources Bonterra, alors que les ressources globales en or des différents projets que la société valdorienne développe au nord-est de Lebel-sur-Quévillon ont bondi de 44 % selon les plus récents calculs.

Datée du 1er juin 2021, la mise à jour des ressources des dépôts Gladiator, Moroy et Barry ainsi que de la mine Bachelor, dans le secteur de Desmaraisville, vient remplacer le précédent exercice, qui avait été complété le 11 juillet 2019. Elle a été réalisée à partir de près de 130 000 mètres de forage effectués au cours des deux dernières années.

Le nouveau calcul fait ainsi état de 1 242 000 onces d’or mesurées et indiquées ainsi que de 1 781 000 onces d’or présumées, pour un total combiné de 3 023 000 onces d’or. Il s’agit de hausses respectives de 78 % et 27 % par rapport aux données de 2019. À l’époque, l’estimation des ressources évoquait plutôt 698 000 onces d’or mesurées et indiquées ainsi que 1 405 000 onces d’or présumées.

L’analyse de 2019 n’incluait cependant pas la mine Bachelor ainsi que les piliers de surface à Gladiator et Moroy et n’envisageait pas un scénario à ciel ouvert à Barry. Selon le nouveau plan préconisé par Bonterra, 166 000 onces d’or pourraient être tirées d’une fosse à Barry, tandis que les 2 857 000 onces d’or restantes seraient extraites en mode souterrain.

«La croissance significative des ressources minérales dans toutes les catégories vient renforcer notre hypothèse que le camp minier d’Urban-Barry détient le potentiel de révéler plusieurs dépôts aurifères dépassant chacun le million d’onces d’or, tout comme les autres camps de la ceinture de roches vertes de l’Abitibi», a déclaré le chef de la direction de Bonterra, Pascal Hamelin.

Évaluation économique préliminaire

La mise à jour des ressources minérales devrait être suivie, plus tard en 2021, d’une évaluation économique préliminaire. Celle-ci examinera la viabilité d’une exploitation par Bonterra des différents dépôts minéralisés découverts sur son territoire à partir des infrastructures déjà en place à la mine Bachelor, dont une usine de traitement dotée actuellement d’une capacité de 800 tonnes par jour. «D’ailleurs, le processus d’obtention des permis pour faire passer cette capacité de traitement à 2400 tonnes de minerai par jour est complétée à environ 75 %», a précisé M. Hamelin.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média