Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

15 juillet 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

La situation épidémiologique demeure stable en région

Pas de nouveau cas depuis trois semaines

4821vaccination

©Archives - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Les personnes âgées entre 18 et 35 ans sont invitées à participer à se faire vacciner pour faciliter un retour rapide à la normale.

La campagne de vaccination va bon train, mais les responsables de la Santé publique souhaiteraient qu’elle se déroule encore mieux.

En conférence de presse, le 15 juillet, Dre Omobola Sobanjo, médecin-conseil à la Direction régionale de la santé publique de l’Abitibi-Témiscamingue (DSPu-AT), a expliqué l’importance pour la population d’être pleinement vaccinée et a incité les gens à devancer la deuxième injection. 

«Une dose n’est pas suffisante face au variant delta. Les gens qui n’ont reçu qu’une dose sont toujours susceptibles de le contracter», a-t-elle expliqué, ajoutant qu’à deux doses, l’efficacité atteint 90 %. Les responsables de la DSPu-AT rappellent que la vaccination est la clé pour un retour à la normalité et que chaque groupe d’âge doit être pleinement vacciné. «Quand un groupe d’âge n’est pas vacciné et se fréquente, ça peut faire une porte d’entrée pour le coronavirus», a indiqué Dre Lise Landry, directrice de la DSPu-AT, en invitant particulièrement les 18-35 ans, dont la proportion de personnes vaccinées est la plus faible. 

Actuellement, 70 % de la population régionale a reçu une première dose et 37 % est pleinement vaccinée. L’objectif de 75 % n’est donc toujours pas atteint. La DSPu-AT affirme disposer de suffisamment de doses, malgré certains impairs qui se sont produits récemment. 

Passeport vaccinal 

Caroline Roy, PDG du CISSSAT a indiqué que le passeport vaccinal pourrait éventuellement être utilisé advenant une détérioration de la situation sanitaire, mais que cela n’était le cas pour le moment. Elle a quand même voulu en clarifier l’utilisation possible. 

«Le passeport vaccinal ne sera jamais utilisé pour avoir accès aux services essentiels comme l’enseignement ou les services de santé et les services sociaux ou à même à titre de critère d’embauche pour un employeur», a-t-elle précisé. 

Dre Omobola Sobanjo a, pour sa part, rappelé que les mesures de distanciation à deux mètres à l’intérieur en milieu de travail et à un mètre à l’extérieur ainsi que le port du masque à l’intérieur des commerces et en milieu de travail continuent s’appliquer malgré le statut vaccinal. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média