Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Baseball

Retour

17 juillet 2021

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Un terrain de balle à son nom!

L’honneur ultime pour l’ancienne bénévole Carole Talbot

Carole Talbot

©Photo: Le Citoyen/Dominic Chamberland

Carole Talbot n’est pas peu fière de voir un terrain de balle porter dorénavant son nom à Val-d’Or.

Elle n’est pas une vedette ni même une personnalité très connue du grand public, mais ça ne l’empêche pas d’avoir un terrain de balle à son nom.

Bien que la chose avait été annoncée en octobre 2019, Carole Talbot a vécu toute une sensation récemment quand la Ville de Val-d’Or a officiellement donné son nom au mini terrain d’initiation au baseball du Parc Rotary, l’endroit même où tout a commencé pour elle, lors d’une petite cérémonie.

Le Terrain Carole-Talbot complète ainsi ce complexe qui comprend également, depuis une douzaine d’années déjà, les Terrains Michel-Laplante, Michel-Landry et Ronald-Brisson. «Quand je l’ai su, j’étais partie à pleurer!, raconte en rigolant Mme Talbot, une ancienne bénévole de longue date du baseball mineur local et régional.

«Ça m’avait vraiment étonnée, surtout que je ne suis pas quelqu’un de connu comme les trois autres. Je ressens beaucoup d’émotion et de fierté à la pensée que les jeunes (de 4 à 7 ans) qui commencent au baseball vont jouer sur ce terrain, dont les enfants de mes anciens joueurs, souligne-t-elle. C’est un très beau geste de la Ville de reconnaître le travail des bénévoles. Et je dois remercier mon frère (Michel Landry), qui avait proposé ma candidature (en avril 2018).»

Une pionnière

En consultant sa feuille de route, on réalise que Carole Talbot n’a pas volé cet honneur. Sur une période de 13 ans (1987 à 2000), elle s’est impliquée dans le baseball mineur notamment comme entraîneur, secrétaire, responsable des marqueurs aux niveaux local et régional, ainsi que sur divers comités et dans l’organisation d’activités et de tournois. Et ce, à une époque où on retrouvait peu de femmes dans cet univers traditionnellement masculin.

Mme Talbot se veut d’ailleurs une pionnière, étant devenue la première femme de la région à obtenir sa certification d’entraîneur niveau 2 technique de Baseball-Québec, en plus de voir à la formation de la première formatrice de marqueurs officiels pour l’Abitibi-Témiscamingue (la Valdorienne Annie Poirier). «C’est ma plus grande fierté! Je suis fière aussi que ma présence ait amené d’autres femmes à s’impliquer dans le baseball, signale-t-elle.

«Quand nous avons inscrit nos deux garçons au baseball, l’organisation manquait d’entraîneurs et j’ai donc décidé d’embarquer avec mon conjoint (Marc Talbot), sinon des jeunes n’auraient pas pu jouer. C’est comme ça que j’ai commencé, relate Carole Talbot. Je ne connaissais alors rien au baseball; j’ai donc dû apprendre sur le tas et en regardant des parties à la télé avec mon ‘’chum’’!»

Fier de sa sœur

Michel Landry, lui-même bénévole dans le baseball à Val-d’Or et au niveau régional durant une vingtaine d’années, aura donc su trouver les bons arguments pour convaincre la Ville de baptiser le petit terrain de balle du Parc Rotary au nom de sa sœur.

«Il manquait un nom, pour le terrain des tout-petits, et l’idée était de le nommer pour honorer une femme qui a été longuement impliquée dans le baseball, qui a ‘’coaché’’ ses deux petits à cet endroit et qui a réalisé des premières régionales. Ça me rend fier de dire que je suis le frère de Carole Talbot!», a déclaré M. Landry, un membre du Temple de la renommée de Baseball-Québec.

«Merci Mme Talbot pour vos nombreuses années d’implication et votre dévouement remarquable pour les enfants, a pour sa part mentionné le maire de Val-d’Or, Pierre Corbeil, durant la cérémonie. Vous avez brisé un plafond de verre en incitant d’autres femmes à s’impliquer dans le baseball. On ne remerciera jamais assez les bénévoles, qui sont indispensables au bon fonctionnement des activités et au développement de l’esprit sportif chez les jeunes», a-t-il fait valoir.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média