Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

19 juillet 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Justin Robidas sur le point de connaître son avenir hockey

Répertorié au 47e rang nord-américain en vue du repêchage de la LNH

Justin Robidas - Foreurs Val-d'Or

©Jonathan Roy/LHJMQ

Justin Robidas est parmi les 50 meilleurs joueurs nord-américains de sa cuvée.

HOCKEY - L’attente tire à sa fin pour Justin Robidas. Dans moins d’une semaine, une des 32 équipes de la LNH devrait en principe prononcer son nom en vidéoconférence lors du repêchage qui aura lieu les 23 et 24 juillet. En attendant, le joueur de centre des Foreurs de Val-d’Or prend les prochaines journées une à la fois.

Classé au 47e rang chez les patineurs évoluant en Amérique du Nord, l’athlète de 18 ans n’aura pas manqué d’attention des recruteurs dans la dernière année et demie. En plus de jouer dans la seule ligue junior au Canada qui a tenu des séries éliminatoires, le Sherbrookois a eu l’opportunité d’occuper un grand rôle dans une équipe finaliste de la Coupe du Président. 

Encore déçu de la défaite contre les Tigres de Victoriaville, celui qui a amassé plus d’un point par match lors de la dernière saison régulière (36 en 35 rencontres) ne pourra vivre un repêchage conventionnel comme la grande majorité de ceux qui ont vécu l’expérience dans les dernières années. À l’instar du repêchage 2020, les espoirs entendront leur nom à travers un encan virtuel.  

Ce n’est peut-être pas le grand scénario de rêve anticipé, mais le produit des Cantonniers midget AAA de Magog voit cela comme une occasion de partager les émotions avec ses proches. 

«J’aurais aimé que ce soit un repêchage dans un aréna. En même temps, vivre tout cela et passer la journée avec ma famille et mes proches, ça va rendre les choses encore plus spéciales. Malgré les circonstances, je peux me considérer chanceux de pouvoir expérimenter ça avec les gens que j’aime, ne cache pas Robidas. 

«L’objectif n’était pas nécessairement de se rendre en finale pour me faire voir davantage, ça vient avec. Le but principal était d’aider mon équipe à se rendre le plus loin possible et de gagner la coupe. Il nous manquait deux victoires. D’un autre côté, j’ai été plus chanceux que d’autres en jouant plus de parties», ajoute le deuxième joueur choisi au repêchage 2019 de la LHJMQ.  

Aucune différence 

Même si le repêchage 2021 de la Ligue nationale ressemblera au précédent pour le canal de transmission, celui-ci présentera des défis énormes pour les dirigeants de chaque organisation. Comme mentionné plus haut, certaines ligues ont joué leur saison, d’autres ont réduit considérablement leurs activités, tandis qu’il y en a qui n’ont tout simplement pas joué.  

Certains espoirs bien placés dans les listes des dépisteurs ont pu trouver du boulot ailleurs, aux États-Unis ou en Europe, mais la grande majorité des joueurs admissibles devaient se débrouiller avec le peu qu’ils avaient.  

Pour quelques-uns d’entre eux, ce contexte peut jouer un rôle dans la sélection finale d’un joueur. Pour Justin Robidas, la différence n’est pas si énorme comparativement à ce qu’on pourrait penser. 

«Personnellement, je ne pense pas qu’il y ait un avantage de ce côté-là. J’ai eu la chance de jouer et ça va peut-être m’aider à m’avancer un petit peu. Il y a beaucoup de bons joueurs dans les autres ligues, donc je ne pense pas que la donne va changer pour le résultat final», estime l'attaquant de 5’7’’ sur 173 livres. 

Ayant passé des entrevues avec quelques clubs après la finale de la LHJMQ, Robidas peut également compter sur la présence de son père, Stéphane, qui a été un choix de septième ronde du Canadien de Montréal en 1995. 

Si le paternel n’était pas présent sur place lorsque son nom a été prononcé, il a pu prodiguer certains conseils à son fils. Nommé nouvel entraîneur-chef des Cantonniers de Magog dans les dernières semaines, Stéphane travaillait pour le compte des Maple Leafs de Toronto à titre de directeur du développement des joueurs, durant les dernières années. 

Une façon pour le fils d’apprendre un peu plus sur ce qui l’attend à moyen terme. «Avec Toronto, je voyais un peu ce qu’il faisait avec les joueurs, grâce à son rôle. De ce côté-là, j’ai pu apprendre un peu plus sur ce qui arrivait lorsque quelqu’un se faisait choisir», a partagé le #19 des Foreurs. 

Blackburn peut espérer 

Rappelons qu’en plus de Justin Robidas, un autre membre des Foreurs, William Blackburn (classé 27e chez les gardiens évoluant en Amérique du Nord), figure sur la liste finale de la Centrale de recrutement du circuit Bettman. 

Commentaires

23 juillet 2021

Pierre Gravel

l'équipe qui repêchera fera un coup de maitre. Même avec sa petite taille, Justin surprendras ses nouveaux patrons par son éthique et son intelligence de hockeyeur. Un avenir brillant l'attend au cours de sa carrière. Bonne chance Justin.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média