Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

19 juillet 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

La mine Kiena amorce une campagne de forage sur le lac de Montigny

Wesdome à la recherche de nouvelles zones aurifères

Wesdome Gold Mines forage lac Montigny

©Wesdome Gold Mines

L’entreprise minière Wesdome Gold Mines a amorcé sa campagne de forage sur le lac de Montigny, situé sur le site de la mine Kiena.

La compagnie minière Wesdome Gold Mines amorce cet été une campagne de forage sur le lac de Montigny sur sa propriété du complexe minier Kiena de Val-d’Or. 

«L’objectif est de découvrir de nouvelles zones aurifères. Grâce à la géologie, nous avons identifié quelques secteurs qui auraient un certain potentiel», a indiqué le chef des opérations du complexe minier Kiena – Wesdome, Marc-André Pelletier. 

Comme la propriété est recouverte par le lac de Montigny, l’entreprise forera directement sur l’eau. «Nous allons forer en utilisant des foreuses sur des barges. Nous en aurons deux sur le lac», a mentionné le directeur de l’exploration, Yan Ducharme. 

«Au-dessus de 70% de notre propriété est recouverte par le lac. Des forages avaient eu lieu dans les années 80, mais, dans l’histoire récente, ce sera une première pour la mine», a ajouté Marc-André Pelletier. 

L’hiver dernier, la compagnie avait tenté d’amorcer cette campagne de forage. «Nous n’avons pas pu le faire en raison de l’hiver trop court. L’épaisseur de la glace n’a jamais été assez grande», a fait valoir le directeur de l’exploration, Yan Ducharme. 

Une trentaine de trous de forage seront faits durant cette campagne pour un total d’environ 20 000 mètres de forage. 

Défis techniques 

Effectuer une campagne de forage sur un lac comprend plusieurs défis. «Il faut se tenir loin de nos infrastructures pour ne pas croiser nos galeries. Du côté environnemental, il ne faut pas laisser d’empreintes ou de traces visibles. Il faut aussi faire attention avec les hydrocarbures en plus de récupérer la boue de forage», a expliqué Yan Ducharme. 

«Et, à la fin, on va cimenter les trous, ce qui veut dire qu’on ne pourra pas retourner l’explorer. C’est donc des choses qu’on doit prévoir», a-t-il ajouté. 

Certaines particularités du lac de Montigny permettront de faciliter le travail. «C’est un lac peu profond. Ça vient avec certains défis, dans le sens qu’on ne peut pas aller n’importe où. On a ajusté nos trous en conséquence. Mais comme le lac est peu profond, nous pouvons stabiliser facilement la barge», a exposé le directeur de l’exploration.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média