Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Cyclisme

Retour

22 juillet 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Des Jeux olympiques qui s’annoncent bien différents

Karol-Ann Canuel se prépare pour deux épreuves à Tokyo

Karol-Ann Canuel

©Gracieuseté - Pasquale Stalteri Photography

La cycliste amossoise Karol-Ann Canuel va prendre part à deux épreuves aux Olympiques de Tokyo sous les couleurs de l’équipe du Canada.

CYCLISME - Se préparant pour ses deuxièmes Jeux olympiques en carrière, la cycliste Karol-Ann Canuel n’aura pas le temps de prendre des vacances au Japon. Avec deux épreuves à son calendrier, l’athlète d’Amos profitera pleinement de l’expérience, aussi courte et différente qu’elle soit.

Arrivée à Tokyo la semaine dernière avec ses coéquipières de l’équipe professionnelle néerlandaise SD Worx, Canuel participera à deux épreuves durant son séjour sous les couleurs du Canada. En plus d’une course sur route de 137 km, l’Abitibienne sera du contre-la-montre individuel (long de 22,1 km). La première course aura lieu le 25 juillet, vers minuit (heure du Québec), tandis que la deuxième se tiendra vers 22h30, le 27 juillet. 

Toutefois, excepté ses courses, l’Amossoise n’aura pas le temps de vivre une expérience olympique comme celle à Rio, en 2016. Avec le Japon qui a déclaré l’état d’urgence sanitaire à la suite d'une hausse des cas de Covid-19 et le Comité international olympique qui a pris la décision de tenir l'événement à huis clos, la cycliste demeure toutefois excitée de fouler la piste située près du célèbre Mont Fuji. 

«De ce que j’entends, le parcours sur route semble être difficile. On a aussi près de 2500 mètres de dénivelé. Ça risque d’être exigeant. Je pense que la course pourrait être ouverte, donc on va voir ce qui va arriver. Je pense aussi que ce sera une course contre les Hollandaises, car elles sont dominantes. Le Canada a une chance à jouer, car une troisième fille va se joindre à nous. Ça va nous aider pour notre tactique d’équipe, explique Karol-Ann. 

Publicité

Défiler pour continuer

«J’espère qu’on sera en mesure de voir à quoi ressemblent les parcours. De plus, on prend le temps de s’adapter au décalage horaire. J’ai fait une course il y a deux semaines, donc je tente de récupérer de cela. C’est bien d’arriver en avance pour s’habituer, notamment à la chaleur», indique-t-elle. 

Dernier cycle olympique? 

Maintenant âgée de 33 ans, Karol-Ann Canuel devrait, en principe, prendre part à ses derniers Jeux olympiques. Selon ses dires, il faudrait un gros revirement de situation pour qu’elle poursuive jusqu’aux Jeux de 2024, à Paris. 

Pour ce potentiel dernier tour de piste, la cycliste devra principalement le vivre dans sa chambre d’hôtel, car les participants ne doivent pas sortir à l'extérieur, excepté pour leurs entraînements et leurs épreuves. De plus, dès la fin de ses épreuves, elle devra repartir immédiatement du Japon, sans avoir la possibilité d’assister aux autres disciplines. 

«En ce moment, les seules choses que j’ai vues, c’est l’aéroport et mon hôtel. Je n’ai pas vraiment mis les pieds dehors, car on n’a pas le droit. Étant donné l’emplacement de nos courses, on est un peu isolés des autres. C’est vraiment un sentiment différent, décrivait-elle peu après son arrivée au Japon. Mais si c’était la seule façon d’avoir des Jeux olympiques, je suis prête à faire avec.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média