Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections municipales 2021

Retour

02 août 2021

Aline Essombe - aessombe@lexismedia.ca

Mairie d’Amos : Martin Roy se dit toujours en réflexion

«Si on ne veut pas monter les taux de taxes, il va falloir lever le pied…»

Martin Roy

©Photo: Gracieuseté

Martin Roy dit poursuivre sa réflexion concernant son éventuelle candidature à la mairie d’Amos.

Le conseiller municipal Martin Roy dit être toujours en réflexion à savoir s’il briguera la mairie d’Amos aux élections de l’automne prochain. Il attend le retour des vacances d’été pour prendre une décision définitive.

Si sa décision finale n’est pas encore prise, M. Roy a déjà une idée bien claire des dossiers qu’il prendrait en main en tant que maire, s’il se présente contre le maire sortant Sébastien D’Astous et s’il est élu. Il souhaite porter un regard encore plus sévère sur les dépenses de la Ville, considérant qu’obtenir des subventions ne suffit pas à assurer un budget municipal.

« Je suis vraiment encore en réflexion, mais c’est sûr que je me représente, soit comme conseiller, soit à la mairie. J’ai encore le goût, j’ai encore la passion, annonce-t-il d’abord, avant de dire ce qu’il pense des défis que doit relever Amos.

« Ce sont des défis, encore plus avec la dette qui est très élevée, il faut faire attention. Normalement, les deux prochaines années, que je sois conseiller ou à la mairie, il va falloir travailler pour le ratio de la dette, il va falloir être très prudent parce qu’on a fait beaucoup de travaux, mais une subvention n’est pas à 100%, il faut en mettre une partie sur la dette et si on ne veut pas monter les taux de taxes, il va falloir lever le pied, comme on dit, malheureusement », estime Martin Roy.

Publicité

Défiler pour continuer

Un nouveau style

M. Roy peut donc se représenter pour son siège de conseiller à l’automne, mais il dit recevoir un soutien fort de la part de la population (concernant la mairie). « Ça va très bien, j’ai de bonnes réponses des gens, qui me disent ‘’Martin, vas-y, on t’encourage, on t’appuie si tu as besoin d’aide’’. C’est très encourageant », témoigne-t-il.

Martin Roy considère que la lutte pourrait être serrée, parce qu’il compte apporter une nouvelle manière de faire, une « nouvelle approche », comme il dit. « Oui, M. D’Astous a fait de très bons coups, mais n’oubliez pas qu’un maire seul, ça ne vaut pas grand-chose, c’est une équipe avec les conseillers, (avec) autant de bons coups que de moins bons. On est tous redevables au cercle », mentionne-t-il.

 

En résumé

Martin Roy occupe le siège numéro 2 au conseil municipal d’Amos. Il compte annoncer publiquement sa candidature cet automne et confirmer, par la même occasion, s’il souhaite être à nouveau conseiller ou s’il compte se lancer dans la course à la mairie. Agriculteur de métier, M. Roy a été élu conseiller une première fois en 2013, puis réélu sans opposition en 2017. Il se voit confier des dossiers portant sur l’environnement, le transport et les infrastructures. Il annonce en février 2021 son intérêt pour le poste de maire à Amos et se dit toujours en réflexion.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média