Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

10 septembre 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Rouyn-Noranda interpelle les candidats sur NAV Canada

Les services consultatifs d’information de vols (FSS) menacés depuis 2016

Diane Dallaire conseil aéroport Rouyn-Noranda Nav Canada

©Photo Le Citoyen-Thierry de Noncourt

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, était entourée de membres du conseil de Ville pour affirmer l’importance du maintien des FSS à l’aéroport de Rouyn-Noranda et pour interpeller les candidats fédéraux sur cet enjeu.

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire interpelle les candidats aux élections fédérales, dans Abitibi-Témiscamingue, sur le maintien des services consultatifs d’information de vols (FSS), à l’Aéroport régional de Rouyn-Noranda, que NAV Canada envisage de remplacer par un Système automatisé d'observations météorologiques (AWOS) dans lequel les pilotes ont moins confiance.

La nouvelle aérogare de Rouyn-Noranda est en construction au coût de 40 M $ et un autre investissement de 15 M $ a été récemment consenti pour l’allongement du tarmac et la construction d’un nouveau hangar, notamment.  

«Aujourd’hui, nous interpellons les candidats sur un dossier prioritaire qui concerne la sécurité des usagers de l’Aéroport régional de Rouyn-Noranda. Depuis maintenant cinq ans, malgré divers appuis et de nombreuses démarches, nous n’avons toujours pas, tant de la part de NAV Canada que du bureau du ministre des Transports, M. Omar Alghabra, ni la confirmation du maintien de ces services ni de suivi sur l’étude», a déclaré la mairesse, à l’occasion d’une conférence de presse, à l’aéroport de Rouyn-Noranda, le 10 septembre.  

Réponses des candidats 

Publicité

Défiler pour continuer

Sébastien Lemire, du Bloc Québécois, affirme qu’il défendra le dossier à Ottawa. «On attend un signal clair d’Ottawa. J’ai rencontré le ministre Alghabra en août. Pour lui l’enjeu de sécurité doit être démontré davantage, mais la balle est dans la cour de NAV Canada qui doit mettre à la poubelle son étude. On a besoin de maintenir ce service. Les Libéraux s’y étaient engagés, 6 jours avant les dernières élections et plus d’un an après, on attend toujours», a-t-il déploré.   

Bethany Stewart, du NPD, abonde dans le même sens et soutient qu’il pourrait même y avoir risque de piratage informatique sur de tels systèmes. «S’il y a une urgence, je crois que de vraies personnes sont beaucoup plus intelligentes et on préserve les emplois. Ces gens risquent de perdre leur emploi. Je vais me battre à Ottawa pour le maintien des services FSS» (traduction libre), a-t-elle déclaré en anglais .  

Le libéral, William Legault-Lacasse, affirme qu’il a discuté avec la mairesse à ce sujet. «Je suis très au fait de l’enjeu et je sais à quel point c’est une priorité pour le développement économique, pour Rouyn-Noranda et pour la région. L’important c’est de pérenniser nos services aériens en région. L’étude en cours depuis plusieurs années, c’est une épée de Damoclès. Je m’engage à porter le dossier qui est aussi un enjeu de sécurité.» 

Luis Henry Gonzalez Venegas, du Parti conservateur, soutient qu’il est important de mieux financer les petits aéroports. «Pour nous, le transport aérien est essentiel au plan économique et pour la santé. Le système de santé peut utiliser l’aviation pour déplacer des patients vers les grands centres. Le Parti conservateur va soutenir et maintenir ouverts les aéroports et ça passe par une aide financière», a-t-il expliqué en ajoutant que les membres du gouvernement, qui siègent au conseil d’administration de NAV Canada, peuvent influencer les décisions. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média