Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Magazine L'AT en affaires

Retour

15 septembre 2021

ÉLECTIONS FÉDÉRALES : Sébastien Lemire SOLLICITE UN NOUVEAU MANDAT POUR CONTINUER LE TRAVAIL ET FAVORISER L'ESSOR DE L'ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

Nul besoin de s ’entretenir bien longtemps avec le député du Bloc Québécois pour être rapidement convaincu de sa passion pour la politique et pour sa région d’Abitibi-Témiscamingue, lui qui sollicite un deuxième mandat à l’élection du 20 septembre prochain.

bloc

Descendant des Trudel pionniers d’ Amos, Sébastien Lemire est outillé plus que jamais afin de retourner à Ottawa pour y représenter et y défendre ses concitoyens.

Voté du bon bord : un mythe

Pour Sébastien Lemire, il ne fait aucun doute que cette vieille croyance qu’il est préférable de voter pour un candidat du parti qui sera au pouvoir ne tient plus la route. ‘’Si on pense par exemple à l’enjeu de l’Internet haute vitesse sur lequel j’ai poussé notamment au Comité permanent de l’industrie, des sciences et de la technologie, dont je suis le vice-président. En juin dernier, plus de 121 millions ont été annoncés en région, dont la moitié vient du fédéral, pour que débloque une problématique que l’on subit depuis plus d’une dizaine d’années. À cela s’ajoutent de nombreux millions pour l’innovation dans l’industrie minière et forestière ainsi que pour différentes infrastructures qui améliorent notre qualité de vie dans les secteurs culturels et touristiques. Le Bloc Québécois, comme on le connaît aujourd’hui, apporte des propositions qui défendent les intérêts du Québec et de ses régions parce qu’il est à l’écoute des citoyens.

Une voix à Ottawa pour les gens d’affaires

« Comme porte-parole du développement économique régional, de l’entrepreneuriat et de l’industrie et responsable de l’accès à Internet haute vitesse pour le Bloc Québécois, j’ai été à la bonne place pour mettre de l’avant des enjeux essentiels pour la région, tels que l’accès à Internet haute vitesse, le soutien à nos producteurs agricoles, la relance économique verte, le financement de la recherche, etc. J’ai aussi notamment proposé à la ministre Joly de mettre à contribution les SADC pour aider financièrement nos petites entreprises lors de la pandémie, ce qui a contribué à la création du Fonds d’aide à la relance des régions (FARR). Actuellement, la principale préoccupation des employeurs, c’est l’attraction et la rétention de main-d’oeuvre et nous avons des solutions en ce sens sur lesquelles je continuerai de militer, comme par exemple, l’allègement de la bureaucratie, la simplification des processus d’immigration et la suspension de la PCRE. Il faut également envisager des mesures pour encourager les aînés à travailler sans pénalités fiscales et la mise en place d’incitatifs pour favoriser l’établissement en région de nouveaux arrivants et de diplômés. Nos travaux parlementaires nous amènent à nous faire entendre sur des tribunes qui font avancer les choses pour le bien de la communauté. »

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média