Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

21 septembre 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

IGA Extra Famille Pelletier, grand lauréat du 41e Gala de l’Entreprise

Deux prix, dont celui d’entreprise de l’année

Julie Pelletier - Gala de l'Entreprise

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

La propriétaire d’IGA Extra Famille Pelletier, Julie Pelletier, a accepté le Filon de l’Entreprise de l’année au nom de son commerce.

AFFAIRES - Les 18 derniers mois ont été essoufflants pour IGA Extra Famille Pelletier, mais ses efforts ont été remarqués par la communauté d’affaires de Val-d’Or. La Chambre de commerce lui a en effet décerné le Filon Entreprise de l’année lors de son 41e Gala de l’Entreprise, tenu vendredi dernier au Théâtre Télébec.

L’épicerie annexée au Carrefour du Nord-Ouest a eu l’honneur d’ouvrir et de fermer la cérémonie de remise de trophées, en mettant également la main sur la première catégorie de la soirée, «Service à la clientèle/Entreprise de vente».  

Un commerce jugé essentiel dès les premiers jours de la crise sanitaire, en mars 2020, celui-ci a dû faire des pieds et des mains rapidement afin de se conformer aux règles, de passer à travers la folie du papier toilette, sécuriser la clientèle et leurs 140 employés et remplir la demande constamment en croissance des boîtes de commande. Si le nombre de ces boîtes atteignait quelques dizaines chaque semaine avant la pandémie, les employés ont vu la quantité atteindre un sommet de 550, à un certain moment.  

«La pandémie nous a amenés à agir et à voir les choses autrement. Qu’est-ce qu’on pourrait faire autrement qui nous aiderait à donner le même service… Le positif est que c’est possible de faire ces changements et d’avancer dans le temps», a philosophé la propriétaire d’IGA Extra Famille Pelletier, Julie Pelletier. 

En plus des défis de la pandémie, la compagnie a dû même se battre avec la température, l’automne dernier. Ayant subi une perte de courant majeure à la suite d’un orage, plusieurs problématiques sont venues pimenter les défis quotidiens des employés. En plus des pertes alimentaires, le magasin a dû fermer ses portes pendant une journée complète afin de redémarrer la machine. 

«Tout était hors fonction. Quand les réfrigérateurs sont partis, le système Sobeys et les caisses ne fonctionnaient pas. Ce sont tous des serveurs qui sont à Toronto et que tu n’as pas à portée de main. On a dû jeter beaucoup de produits, mais on a quand même pu en sauver. Sérieusement, ça nous a pris six mois avant de nous en remettre», relate Mme Pelletier. 

Honneur minier pour Sophie Dupuis 

Récipiendaire de plusieurs honneurs dans le milieu du cinéma cette année, la réalisatrice Sophie Dupuis a reçu des félicitations du milieu corporatif valdorien cette fois-ci. Invitée au gala, la créatrice derrière le film «Souterrain» a vu le monde des affaires lui remettre le Filon Personnalité de l’année. 

Récompensée pour son travail de recherche rigoureux, ses descentes à l’intérieur des différentes mines de la région, le rayonnement de Val-d’Or à travers la province et bien plus, Mme Dupuis peinait à cacher sa stupéfaction face à cette reconnaissance. 

«Ça vient confirmer que notre travail a un sens et que ça sert à quelque chose. Ça donne une bonne tape dans le dos afin de m’aider à continuer. J’ai toujours senti que la région au complet était derrière moi, même avec mes précédents films. On m’a encore dit ‘’Go, nous sommes avec toi, peu importe le prochain film que tu vas faire’’. Ça me touche grandement», a exprimé l’artiste de Val-d'Or. 

Sophie Dupuis aura l’opportunité d’être une ambassadrice pour son patelin natal au niveau international. Pour les trois prochaines semaines, elle s’envolera en Europe pour présenter son œuvre dans différents festivals. 

«Je me rends compte à quel point les gens sont curieux. Ils me posent plein de questions sur les mines, comment ça fonctionne. Ça me fait vraiment plaisir de parler de tout ça et de raconter notre ville et ces travailleurs miniers qui m’ont touchée», raconte la cinéaste, qui travaille sur son prochain projet qui gravitera autour de l’univers des drag queens. Le tournage est prévu au mois de février. 

Sophie Dupuis - Gala Entreprise

©Pierre-Olivier Poulin

La réalisatrice Sophie Dupuis a reçu un soutien important de la communauté corporative de Val-d’Or, qui lui a décerné le Filon Personnalité de l’année.

Les vainqueurs de la soirée : 

-Service à la clientèle/Entreprise de vente : IGA Extra Famille Pelletier 

-Service à la clientèle/Entreprise de service : Groupe Autobus Maheux 

-Production et transformation : Ébénisterie AMB 

-Développement des marchés – exportation : Fourrures Grenier 

-Investissement moins de 500 000 $ : Les Becs sucrés-salés 

-Investissement – entre 500 000 $ et 2 M $ : Hôtel Continental – Complexe 93 

-Investissements 2 M $ et plus : Eldorado Gold Québec 

-Employeur de choix : Béton Barrette 

-Persévérance scolaire et formation : Hôtel Continental – Complexe 93 

-L’Audacieux : Minrail 

-Jeune entreprise : Aki – Épicerie zéro déchet 

-Pérennité : TRAME Architecture + Paysage 

-Contribution au développement économique : Partenariat Canadian Malartic 

-Développement durable et environnement : Eldorado Gold Québec 

-Filon Prix spécial du jury : Spiritueux Alpha Tango 

-Filon Paul-Giroux (hommage) : Danny Parker 

-Filon Personnalité de l’année : Sophie Dupuis 

-Filon Entreprise de l’année : IGA Extra Famille Pelletier 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média