Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 octobre 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Les citoyens de Senneterre instaurent une marche nocturne quotidienne

Marche nocturne - Senneterre

©gracieuseté

La citoyens de Senneterre ont fait leur première marche nocturne, lundi soir.

SANTÉ -Les moyens de protestation des citoyens de Senneterre continuent de s’additionner pour réclamer le maintien 24 heures sur 24 de l’unité de santé dans la municipalité. Ceux-ci ont entamé, lundi soir, une marche nocturne symbolisant l’arrêt des services d’urgence entre 16h l’après-midi et 8h le matin. 

Près de 125 personnes étaient présentes lors de la première mouture de ce mouvement, qui a débuté à l’hôtel de ville pour se rendre jusqu’au CLSC, à 19h. Rappelons que le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT) prévoit une réduction temporaire des heures d’ouverture de l’urgence de Senneterre pour pallier au manque d’infirmières dans le réseau de la santé, à partir du 18 octobre. 

«On voit bien que la population de Senneterre se tient debout. On espère que toute la population de l’Abitibi-Témiscamingue et même de toutes les régions du Québec en fasse autant. Parce que la centralisation des services de santé, ça ne passe pas dans la population!», lance Olivier Allaire, un membre du comité de mobilisation citoyenne. 

Pour supporter les citoyens, l’ancienne sirène du service d’incendie a résonné à travers la municipalité et les lumières de la ville se sont éteintes. L’exercice pourrait se répéter jusqu’au 17 octobre. 

«C’est inadmissible qu’une décision avec des impacts aussi grands ait été prise sans même consulter le corps médical qui oeuvre au centre de santé de Senneterre. C’est toute une population qui sera prise en otage lorsque l’urgence sera fermée entre 16 h et 8 h», a laissé entendre le porte-parole du mouvement citoyen, Antoine Durand-Sadier. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média