Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

13 octobre 2021

Christine Morasse - cmorasse@lexismedia.ca

Procès de Daniel Marleau

15 000 fichiers de pornographie juvénile auraient été trouvés chez lui

Daniel_Marleau

©Photo tirée de Facebook

Daniel Marleau

L’ancien médecin fait face à deux accusations de possession de pornographie juvénile et d’avoir accéder à de la pornographie juvénile.  

Le procès de monsieur Daniel Marleau a débuté le lundi 27 septembre dernier devant la juge Marie-Claude Bélanger. Représenté par 3 avocats, monsieur Marleau a opté pour un procès en enregistrant un plaidoyer de non-culpabilité le 8 mars 2021. Lors de son arrestation, en juin 2020, deux chefs d’accusation avaient été déposés contre Daniel Marleau, soit d’avoir accédé et posséder de la pornographie juvénile en octobre 2019. 

Les faits 

Le 17 juin 2020, peu avant 9h00, plusieurs policiers de la Sûreté du Québec se sont présentés devant le domicile de monsieur Marleau à Rouyn-Noranda. Suivant un protocole très stricte, les agents de la SQ sont alors entrés dans la résidence de l’accusé et ont saisi du matériel informatique, CD, clef USB et des médicaments. Profitant de la présence de deux agents spécialisés en technologies, couramment appelés « technos », le matériel informatique a été analysé sur place. Plus de 15 000 fichiers contenant de la pornographie juvénile auraient été identifiés sur les différents supports saisis sur place. La perquisition s’est déroulée toute la journée et s’est terminée aux alentours de 18h00 lorsque le dernier policier a quitté les lieux. 

Procès en cours 

Du 27 au 30 septembre, plusieurs policiers et agents de la Sûreté du Québec sont venus témoigner à la barre, directement au Palais de Justice de Rouyn-Noranda et via vidéo conférence, en lien avec la perquisition du domicile de l’accusé. Malgré la bonne volonté de la juge Bélanger et faute de temps, il n’a pas été possible d’entendre tous les témoins impliqués dans ce dossier. Le procès reprendra le lundi 22 novembre prochain. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média