Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

15 octobre 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Christian Dubé en mode écoute pour le système de santé régional

Il salue l’ouverture d’esprit des travailleurs pour trouver des solutions

Christian Dubé Pierre Dufour Caroline Roy

©Pierre-Olivier Poulin

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, s’est adressé aux médias régionaux, à la suite de sa rencontre avec les dirigeants du CISSS-AT et les élus.

SANTÉ - Face aux problèmes que vit le système de santé dans la région, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a fait un arrêt dans diverses villes de l’Abitibi-Témiscamingue pour entendre les acteurs du milieu et les élus politiques, ce vendredi.

En plus de s’être rendu à Senneterre pour rencontrer les employés de l’urgence, M. Dubé a participé à une réunion à l’hôpital psychiatrique de Malartic en compagnie des députés Pierre Dufour, Suzanne Blais et Émilise Lessard-Therrien, en plus de la PDG du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT), Caroline Roy. 

Même s’il ne changera pas son fusil d’épaule quant à la date de fermeture temporaire du point de service senneterrien, date fixée au 18 octobre (lundi prochain), M. Dubé a cependant apprécié l’ouverture d’esprit des travailleurs afin de trouver une solution à ce problème le plus tôt possible. 

«Les employés sur place m’ont dit qu’ils étaient prêts à regarder autre chose. Est-ce que ce serait possible de faire des horaires de 12 heures? Est-ce qu’on pourrait demander au syndicat pour rendre plus de gens disponibles? S’il faut que dans deux semaines, on annonce qu’on a trouvé une solution, il faut que tout le monde mette de l’eau dans son vin», a mentionné le ministre de la Santé lors d’un point de presse. 

«C’était une rencontre très importante, estime Caroline Roy. M. Dubé a pu prendre état de notre réalité régionale. À la fois concernant la pénurie de main-d’œuvre, mais également sur les distances à parcourir et l’importance des services en santé et services sociaux. C’est aussi un appui réaffirmé et sans équivoque du ministère et du ministre pour le plan de contingence qu’on va appliquer», souligne-t-elle. 

 

Christian Dubé - CISSSAT

©Pierre-Olivier Poulin

Christian Dubé était en compagnie, notamment, des députés Pierre Dufour, Suzanne Blais et Émilise Lessard-Therrien.

Chiffre magique à 250 

Pour le CISSS-AT, le nombre d’infirmières supplémentaires nécessaires pour humaniser un peu plus le système de santé dans la région se situe à environ 250. Les mesures de réorganisation semblent, pour le moment, diminuer la pression sur les employés, analyse Mme Roy. 

Sans compter les 16 personnes qui sont en négociation pour intégrer le réseau dans les prochains jours ou les prochaines semaines, ainsi qu’une vingtaine de travailleurs qui ont vu leur statut être promu à des horaires à temps plein.  

Lors de la rencontre entre M. Dubé et les différents PDG de CISSS de la province, il les a mis au défi de réduire au minimum les fameux temps supplémentaires obligatoires (TSO). En amenuisant cette mesure, il espère que les employés seront plus enclins à venir travailler dans le réseau de la santé, et ainsi créer un effet domino. 

«Avec la réorganisation des services, on a diminué la pression équivalent à 150 infirmières. On se retrouve à ‘’-100 employés’’, si je peux le dire ainsi. Ce qui fait en sorte que les conditions de travail et la conciliation travail-famille vont être beaucoup plus agréables pour les équipes de travail, a affirmé Christian Dubé. 

«Si on a pris la difficile décision de retarder l’échéancier de vaccination des employés d’un mois, c’était pour minimiser l’impact de l’utilisation du temps supplémentaire obligatoire. C’est la chose à laquelle je travaille le plus. Dans les prochaines semaines, je vais suivre les TSO», a réitéré M. Dubé. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média